Fermer

RDC : la Monusco va assurer la protection de l’hôpital de Denis Mukwege à Bukavu

Denis Mukwege, de retour en RDC, va recevoir la protection de la Monusco. © AFP

De retour en République démocratique du Congo (RDC) après un exil en Europe dû à la tentative d'assassinat qu'il a subie à Bukavu, le docteur Denis Mukwege va bénéficier de la protection de la Monusco. Des soldats devraient prochainement être déployés afin d'assurer la défense de son établissement.

L’exil du docteur Denis Mukwege en Belgique, qui a pris fin le 14 janvier dernier, a fait bouger les lignes en RDC. Cible d’une tentative d’assassinat le 25 octobre 2012 à Bukavu, le chirurgien, célèbre pour son action auprès des nombreuses femmes violées dans l’Est de la République démocratique du Congo, a profité de sa présence sur le territoire européen, pour obtenir l’aide de la France. Suite à son passage à Paris le 10 janvier, les autorités françaises ont obtenu la prise de décision par Hervé Ladsous, directeur général du Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU, d’engager des troupes de la Monusco dans la protection de son hôpital, à Bukavu. Denis Mukwege est pressenti pour le prix Nobel de la paix 2013.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici