Fermer

CAN 2013 – Hervé Renard : « La Zambie va jouer pour gagner »

Hervé Renard, sélectionneur de l'équipe de Zambie. © AFP

Mardi 29 janvier face au Burkina Faso à Nelspruit, la Zambie va jouer son avenir à la CAN 2013. Un nul pourrait suffire au tenant du titre, mais Hervé Renard, l’entraîneur des Chipolopolo, n’imagine pas le Nigeria buter sur l’Ethiopie dans l’autre match du groupe.

Jeune Afrique : Hervé Renard, vous souhaitiez avoir votre destin entre vos mains pour votre dernier match. Vous y êtes…

Hervé Renard : C’est une situation beaucoup plus confortable que celle d’être dépendant des autres. Cette situation me rappelle celle de 2010. Nous avions un point au bout de deux journées, avant d’affronter le Gabon d’Alain Giresse, qui en comptait trois. Et nous avions remporté cette rencontre 2-1. Contre le Burkina Faso, la Zambie jouera pour gagner. Miser sur un match nul du Nigeria contre l’Éthiopie ne me semble pas être une bonne idée.

Cela signifie-t-il que vous allez demandez à vos joueurs de se lancer tout de suite à l’assaut du but burkinabé ?

Surtout pas ! Le Burkina Faso n’a besoin que d’un match nul. On connaît cette équipe, très à l’aise en contre, et qui dispose avec Alain Traoré et Jonathan Pitroipa de très belles individualités. Si on se jette à corps perdu dans la bataille, on risque de s’exposer. Il faudra jouer de manière intelligente.

Comment vos joueurs gèrent-ils ces dernières heures ?

Ils sont conscients de l’enjeu, bien sûr. Mais ils ont l’habitude de ce genre d’évènement. Je rappelle que cela fait huit matches de CAN que nous sommes invaincus. Et puis, on nous dit que nous sommes chanceux, notamment sur le dernier match face au Nigeria (1-1, le 25 janvier), parce que notre gardien (NDLR : Kennedy Mweene) arrête un penalty et égalise sur penalty. Mais les journalistes oublient de dire que lors des quatre derniers matches de CAN, on siffle quatre penalties contre nous, dont trois très contestables. Aucun n’a été marqué d’ailleurs. Je fais comme la presse : je penche du côté où cela m’arrange (rires)…

________

Propos recueillis par Alexis Billebault
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici