Fermer

Égypte : Mohamed Morsi reporte sa visite en France

Mohamed Morsi, chef de l'État égyptien. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a décidé de reporter sa visite à Paris, initialement prévue en fin de semaine.

L’échange entre le président égyptien Mohamed Morsi et son homologue français François Hollande s’annonçait tendu. Il n’aura finalement pas lieu ce vendredi 1er février comme prévu.

D’après l’Élysée, le président égyptien a décidé de reporter sa visite à Paris, prévue pour la fin de la semaine. Il devait être accueilli par la ministre française de la Francophonie, Yamina Benguigui, à l’aéroport jeudi, puis rencontrer François Hollande autour d’un petit déjeuner l’Elysée le lendemain matin.  Sa visite en Allemagne, qui devait avoir lieu mercredi et jeudi, sera quant à elle réduite à quelques heures, selon la présidence égyptienne.

Situation instable

Le président égyptien a vraisemblablement pris cette décision au vu de la situation très instable dans son pays. L’armée égyptienne avait mis en garde, quelques heures plus tôt, contre un possible « effondrement de l’État » suite à la crise que traverse l’Égypte. Quelque cinquante personnes ont trouvé la mort au cours d’émeutes contre le pouvoir ces cinq derniers jours.

Le président égyptien est l’un des rares chefs d’État à avoir pris position publiquement contre l’intervention française au Mali. « Nous n’approuvons pas du tout l’intervention militaire au Mali, qui est de nature à attiser le conflit dans la région », avait-il déclaré le 21 janvier, à Riyad, en Arabie Saoudite. L’explication entre les deux chefs d’État est donc remise à plus tard.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici