Fermer

Ahmadinejad, premier président iranien en Égypte depuis 1979

Par Jeune Afrique

Mohamed Morsi (à g.) et Mahmoud Ahmadinejad en août 2012 à Téhéran. © AFP

Mahmoud Ahmadinejad est arrivé, mardi 5 février, au Caire. Cela faisait trente-quatre ans, depuis la révolution islamique de 1979, qu’un chef d’État iranien ne s’était pas rendu en Égypte.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est arrivé mardi au Caire pour assister au douzième sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui se tient mercredi et jeudi. Cette visite est historique, l’Égypte et l’Iran, tous deux membres de l’OCI, n’avait plus de relations diplomatiques depuis 34 ans. Le régime iranien les avait en effet rompues pour protester contre la signature des accords de paix israélo-égyptiens, en 1979, par le président égyptien de l’époque, Anouar al-Sadate.

Sur les images retransmises par la télévision d’État, on voit le président Mohamed Morsi accueillir Ahmadinejad sur le tarmac de l’aéroport.

"Coopération"

« Je vais essayer d’ouvrir la voie au développement de la coopération entre l’Iran et l’Égypte », avait déclaré le président iranien avant son départ.

Avec l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans, après la chute du régime de Hosni Moubarak en 2011, l’Iran a souhaité normaliser ses relations avec Le Caire, alors que, de son côté, le nouveau pouvoir égyptien s’était montré prudent sur le sujet.

En août, Mohamed Morsi avait fait le déplacement à Téhéran à l’occasion d’un sommet des non-alignés, effectuant alors la première visite en Iran d’un chef d’État égyptien depuis 1979.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici