Fermer

Crash aérien au Liberia : 11 victimes dont le chef de l’armée guinéenne

Par Jeune Afrique

Des équipes d'inspections sur le lieu du crash au Liberia. © AFP

Selon un nouveau bilan officiel communiqué à Conakry, l'accident d'avion survenu lundi 11 février au Liberia, près de l'aéroport international de Monrovia, a fait onze morts. Parmi les victimes, le chef d'état-major de l'armée guinéenne qui voyageait avec d'autres responsables militaires guinéens.

« Cet accident a coûté la vie aux six membres de la délégation conduite par le général de division, Souleymane Kéléfa Diallo, chef d’état-major général des armées, et aux cinq membres de l’équipage », a affirmé le ministère guinéen de la Défense dans un communiqué. L’identité des autres victimes n’a pas été précisée.

À la suite de cette catastrophe aérienne, le chef de l’État guinéen Alpha Condé a nommé à le général Namory Traoré à la tête de l’armée, dont il était le chef d’état-major adjoint, a indiqué la présidence guinéenne dans autre un communiqué.

Un deuil national de trois jours est observé en Guinée à partir de lundi à la suite de cet accident, a ajouté le ministère de la Défense.

Le ministre libérien de l’Information, Lewis Brown, avait auparavant affirmé que « dix personnes » avaient été tuées dans ce crash sans « aucun survivant ».

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a annoncé lundi à la télévision publique une journée de deuil pour mardi. « Que tout le monde prie pour le repos de l’âme des Guinéens tués dans ce crash », a-t-elle déclaré.

Causes inconnues

L’accident, dont les causes restaient encore inconnues à la mi-journée, a eu lieu près de l’aéroport international de Monrovia qui est situé à 65 km au sud-est de la capitale. Le lieu où l’avion s’est écrasé se trouve dans une région recouverte de forêt épaisse.

L’appareil amenait de Conakry une délégation de l’armée guinéenne à Monrovia où elle devait assister à une cérémonie à l’occasion de la fête de l’armée libérienne.

Le Liberia rend hommage chaque année à son armée et invite à cette occasion des délégations militaires de pays de la région, notamment la Guinée, son voisin du nord.

Avec AFP