Fermer

Réseaux sociaux : les capitales africaines de Twitter, quartier par quartier

La twittosphère de Nairobi, Le Caire, Tunis et Abidjan. © Mark Graham/Montage JA.com

Twitter n’en finit plus de conquérir l’Afrique. Tiré par l’Afrique du Sud et le Kenya, le réseau social n’épargne pas les capitales francophones, qui se lancent doucement, sans concurrencer, pour le moment, les anglophones, à l’exception d’Abidjan. Découvrez la cartographie, ville par ville, de la twittosphère africaine. Votre quartier est, peut-être, un repaire de "twittos".

Libreville, Alger, Bamako ou Kinshasa ne se hissent pas encore, loin s’en faut, au niveau des capitales anglophones Johannesbourg et Nairobi, ou encore au niveau du Caire. Et pour cause, le français ne représenterait aujourd’hui qu’un peu plus de 2% des messages postés sur le réseau social Twitter dans le monde, selon une étude réalisée à l’occasion du sommet de la Francophonie de Kinshasa en octobre 2012.

Et pourtant, nulle ville africaine francophone d’importance ne semble échapper au phénomène. Certes, Conakry, Nouakchott ou même Alger, où le peu de tweets se concentre dans les quartiers aisés, bien au sud de Bab-el-Oued, ne sont encore que des poids plume. Mais la géolocalisation des tweets permet de distinguer des quartiers davantage « connectées » au sud de Dakar, de Douala, ou au nord de Libreville et de Kinshasa. Sans parler d’Abidjan. Avec le quartier des Deux Plateaux ou encore la zone de Treichville centre, la capitale ivoirienne n’a rien à envier à certaines homologues anglophones.

Par Mathieu Olivier

Retrouvez quartier par quartier, les twittosphères des principales villes africaines, grâce aux cartes réalisées, après sollicitation de Jeune Afrique, par Mark Graham, directeur de recherche à l’Institut de l’internet d’Oxford, en Grande-Bretagne.

Liste des villes analysées, sur la base des tweets géolocalisés envoyés au mois de novembre 2012 (cliquez sur la ville pour afficher la carte puis sur la carte pour l’agrandir) :

 

 

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici