Fermer

Afrique du Sud : hospitalisé, Nelson Mandela « réagit positivement » à son traitement

Par Jeune Afrique

Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud, le 25 août 2010 à son domicile. © Debbie Yazbek/Fondation Mandela/AFP/Archives

Victime d'une rechute de son infection pulmonaire, Nelson Mandela a été hospitalisé en urgence dans la nuit de mercredi à jeudi 28 mars. La présidence sud-africaine appelle à prier pour lui.

Mis à jour à 17h04.

Madiba ne va pas mieux. Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’ancien président sud-africain, héros de la lutte contre l’apartheid, a été ré-hospitalisé pour une rechute de son infection pulmonaire, a annoncé Pretoria dans un communiqué, jeudi matin. « Les médecins s’occupent de lui, et s’assurent qu’il bénéficie du meilleur traitement médical possible et de tout le confort », assure le texte de la présidence.

« Les docteurs nous ont informés que l’ancien président Nelson Mandela réagissait positivement au traitement auquel il est soumis après une rechute d’infection pulmonaire. Il reste soigné et en observation à l’hôpital », a précisé en fin d’après-midi, la présidence sud-africaine sur son site internet.

"Conscient à son entrée"

« Il était conscient quand il est entré à l’hôpital », avait affirmé dans la matinée le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, précisant immédiatement qu’il n’avait pas eu de nouvelles informations depuis. « Nous n’avons pas révélé le nom de l’hôpital pour respecter l’intimité et pour que l’équipe médicale puisse se concentrer sur son travail », avait-t-il également déclaré.

« Nous appelons le peuple d’Afrique du Sud et le monde à prier pour notre Madiba bien aimé et sa famille », demande le président Jacob Zuma, une attention qui souligne la gravité de l’état de santé de Nelson Mandela. Agé de 94 ans, l’ancien leader de l’ANC a déjà été hospitalisé à de multiples reprises.

Le 8 décembre, il avait été transféré à l’hôpital par avion depuis sa résidence de campagne de Qunu, dans la région du Cap oriental. Il en était sorti le 26 décembre, après avoir subi une opération chirurgicale pour son infection pulmonaire. Après un contrôle, le 9 mars, ses médecins avaient affirmé qu’il allait « de mieux en mieux ».

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici