Fermer

Didier Drogba, tours et détours d’un enfant de Yopougon

Didier Drogba fait les beaux jours du club turc de Galatasaray. © Kalpesh Lathigra pour JA

Beaucoup d’observateurs l’avaient enterré. Personne, cependant, ne l’avait oublié. Un temps exilé en Chine après avoir fait les beaux jours de l’Olympique de Marseille ou de Chelsea, avec qui il a été sacré champion d’Europe, Didier Drogba est peut-être en train de s’offrir une seconde jeunesse en Turquie, au sein d’une équipe de Galatasaray qui a fière allure. Retour sur l’itinéraire d’un enfant d’Abidjan qui a conquis la planète football.

Du quartier de Yopougon aux rives du Bosphore, Didier Drogba a tout gagné. Ou presque. Champion d’Europe avec Chelsea, meilleur buteur de Ligue 1 française avec l’Olympique de Marseille, légende chez les Bretons de Guingamp, l’Ivoirien a voyagé. Certains l’ont même cru perdu, alors qu’il posait ses valises en Chine. Mais, force est de reconnaître que, si le pari chinois est un échec, il lui a au moins offert l’occasion d’une renaissance. Désormais attaquant de Galatasaray, à Istanbul, Drogba est mieux qu’une star vieillissante : à 35 ans, il semble redevenu la terreur des meilleurs gardiens de la planète. Retour sur le parcours d’un prodige du ballon rond.

Par Mathieu Olivier

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici