Fermer

Égypte : vendredi, jour de la satire

Par Jeune Afrique

L'oeil de Glez. © Glez

Le vendredi n’est pas que le jour de la prière en Égypte. C’est celui de l’émission de Bassem Youssef. Que réservera le show de ce 12 avril ?

Les sujets de préoccupations ne manquent pas pour Mohamed Morsi : violences confessionnelles, impasse économique ou grogne sociale. Et voilà l’humoriste Bassem Youssef qui ajoute du poil à gratter sur les plaies du pays. Après avoir été convoqué par le procureur général pour avoir « insulté l’islam » et « porté atteinte à l’image du président », il a été libéré sous caution, avant de reprendre son émission satirique hebdomadaire. Un caillou de plus dans la chaussure du président Morsi… Le harcèlement judiciaire va-t-il se poursuivre, alors que le porte-parole de la présidence annonçait, le 10 avril, que Morsi retirait ses plaintes contre les journalistes ?

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici