Fermer

Togo : Ethiopian Cargo ouvre un hub à Lomé

Par Jeune Afrique

Ethiopian Cargo exploite six avions et dessert 25 destinations à travers le monde. DR ©

Après Addis Abeba, Lomé va accueillir le second hub cargo d'Ethiopian Airlines. Cette annonce confirme la place de la capitale togolaise dans la stratégie de croissance du groupe éthiopien.

La division cargo d’Ethiopian Airlines va démarrer, à partir de septembre 2013, son second centre de fret à l’aéroport de Lomé pour le transport des biens et des marchandises entre l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde. L’ouverture de cette plateforme – gérée en association avec Asky Airlines – confirme l’importance de la capitale togolaise dans la stratégie d’expansion du géant éthiopien. En effet, Lomé accueille déjà le siège d’Asky Airlines et sert de hub passager pour une vingtaine de pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre desservis par le transporteur.

Devenir le premier groupe d’aviation en Afrique

Lire aussi :

Quels sont les 10 premiers aéroports d’Afrique ?
Accord de partenariat entre les compagnies aériennes du Malawi et de l’Ethiopie
Un hub au Congo pour Ethiopian
Le patron d’Ethiopian Airlines met en garde les compagnies africaines

Interviewé par Jeune Afrique en novembre 2011, Tewolde Gebremariam, DG d’Ethiopian Airlines, avait rappelé l’ambition du groupe qui était « d’étendre (les) activités cargo afin de mieux desservir l’Afrique et de satisfaire les besoins des consommateurs ». Dans un communiqué publié le 21 août, l’entreprise éthiopienne, qui est l’opérateur et l’un des principaux actionnaires d’Asky Airline, insiste sur l’importance du nouveau hub cargo de Lomé, après celui d’Addis Abeba, dans sa stratégie « Vision 2025 ». Celle-ci est de devenir  « le premier groupe d’aviation en Afrique » à l’horizon 2025 et s’appuie en partie « sur la multiplication des plateformes sur le continent et le renforcement des partenariats avec les compagnies aériennes africaines« .

Sur l’année fiscale 2012, Ethiopian Airlines a réalisé un chiffre d’affaires de 33,815 milliards de birrs, soit environ 1,95 milliard de dollars (en hausse de 37%), répartis entre 25,8 milliards de biirs (1,49 milliard de dollars) pour la branche passagers et 4,54 milliards (261 millions de dollars) pour la branche fret. D’autre part, Ethiopian Cargo exploite le plus important réseau de fret d’Afrique : sa flotte de six appareils dessert 25 destinations à travers le monde.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro