Fermer

Nigeria : Ecobank se lance dans la microfinance

Par Jeune Afrique

Ecobank espère étendre son offre de microfinancement aux autres pays africains. © M-Aveline/JA

La filiale nigériane d'Ecobank poursuit le développement de son offre à destination des petites entreprises et des populations à faible revenu. Un département microfinance a été créé en juin et le gouvernement nigérian a choisi Ecobank Mobile Money comme partenaire.

Depuis juin 2013, Ecobank Nigeria propose une solution de micro-finance à destination des petits et moyens entrepreneurs. Contacté par Jeune Afrique, Felix Oyakhamoh, directeur du département microfinance d’Ecobank, explique que ce service vise les entrepreneurs ayant un chiffre d’affaires inférieur à un million de nairas (environ 6 000 dollars) et consisterait en prêts pouvant atteindre 500 000 nairas (3 000 dollars), à des taux mensuels tournant autour de 4%, sur des durées allant de six mois à un an. Il souligne également qu’à la différence des prêts « commerciaux », les emprunteurs n’auront pas besoin de garanties (collateral) mais de garants s’engageant à rembourser les prêts en cas de défaillance. Pour Felix Oyakhamoh, si les petits et moyens entrepreneurs nigérians ont généralement peu de biens personnels à mettre en garantie (possessions immobilières, véhicules, etc.), « ils ont néanmoins des proches et des connaissances qui peuvent les appuyer. »

Lire aussi :

Ecobank : le conseil d’administration réaffirme sa confiance au président Kolapo Lawson
Microfinance : nouveau cap pour Banque Populaire
Le mobile banking au service de l’inclusion financière

200 000 clients visés

Ecobank Nigeria estime à un million ceux de ses clients (en particuliers parmi les petits artisans, les commerçants et les agriculteurs) qui, bien que titulaires de comptes créditeurs, ne peuvent facilement accéder aux prêts commerciaux et qui pourraient être intéressés par l’offre de microfinance. Si l’entreprise vise seulement 10 000 souscripteurs pour le second semestre 2013, elle espère en convaincre 200 000 dès l’an prochain. En cas de réussite, cette offre pourrait être étendue aux autres pays où le groupe bancaire est présent.

Partenaire pour les Objectifs du millénaire de développement

Par ailleurs, le service Ecobank Mobile Money a été choisi par les autorités nigérianes comme partenaire pour la distribution des subventions conditionnelles en espèces (conditionnal cash transfers) mis en place dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Ecobank rappelle que ce service permet « les transferts d’argent, les retraits et les paiements au moyen de portefeuilles électroniques créés sur un numéro de téléphone mobile. »

Selon le communiqué diffusé par le ministère de l’Information, à travers ce programme, le Nigéria va distribuer 375 millions de nairas (soit environ 2,3 millions de dollars) à 56 000 foyers repartis entre 600 communautés à travers le pays. Pendant un an, des versements mensuels de 5 000 nairas (30 dollars) seront faits aux familles qui recevraient une somme finale de 100 000 nairas (617 dollars) à l’issue du programme.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici