Fermer

Côte d’Ivoire : les Éléphants sans Drogba, une absence et des questions

Écrit par Alexis Billebault

Didier Drogba. © Alexander Klein/AFP

Sabri Lamouchi, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, a décidé de se passer une nouvelle fois de Didier Drogba pour les matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2014, en Gambie (8 juin) et en Tanzanie (16 juin). Un choix qui ne laisse pas indifférent.

Depuis l’élimination des Éléphants en quart de finale de la CAN 2013 face au Nigeria (1-2), Sabri Lamouchi n’a plus convoqué Didier Drogba. Et l’ancien attaquant de Chelsea (35 ans, 96 sélections et 60 buts) ne sera pas de la campagne de juin pour les déplacements décisifs en Gambie puis en Tanzanie. Lamouchi, que Jeune Afrique a vainement cherché à joindre, s’est fendu d’un communiqué lapidaire publié sur le site de la fédération pour expliquer ses choix, sans jamais mentionner le nom des trois grands absents. Car Kolo Touré (Manchester City) et Emmanuel Eboué, le coéquipier de Drogba au Galatasaray Istanbul, ne sont pas sélectionnés non plus.

Nouzaret attend de voir

L’ancien international français affiche une volonté de rompre avec le passé, et donc avec certains cadres historiques de la sélection. « Une équipe qui ne change pas, est une équipe qui n’évolue pas. Ce choix est en lien avec notre détermination d’être transparent et cohérent. Je dois être sûr de prendre les joueurs qui sont physiquement prêts et déterminés à nous ramener les deux victoires qui nous permettront de nous qualifier pour la Coupe du monde. » Robert Nouzaret, qui avait offert à Drogba sa première sélection en 2002, refuse d’en tirer une conclusion définitive.

« Lamouchi veut passer à autre chose, car la génération Drogba n’a rien gagné. Mais je ne pense pas que cette absence signifie obligatoirement la fin de la carrière internationale de Didier. Je pense que les deux hommes ont eu une discussion à ce propos. Peut-être qu’il préfère le laisser souffler, après une saison entamée au Shangai Shenhua. Il n’a rejoint la Turquie qu’en janvier », avance l’ancien sélectionneur des Eléphants. « Mais s’il n’est pas la liste pour le match amical d’août ou celui contre le Maroc en septembre, il faudra commencer à se faire à l’idée qu’il ne reviendra pas. »

Tizié s’interroge

Jean-Jacques Tizié, lui, est beaucoup moins compréhensif envers Lamouchi. L’ancien gardien international ivoirien (83 sélections entre 1995 et 2007), aujourd’hui membre du staff technique de l’Espérance de Tunis, ne comprend le choix du technicien français. « Drogba est en forme, il l’a prouvé depuis plusieurs mois. Se passer d’un joueur de sa dimension, c’est erreur. Même s’il a 35 ans, il reste compétitif. »

Pour Tizié, « le discours de Lamouchi n’est pas très clair », poursuit-il, alors que des rumeurs sur les relations difficiles entre Drogba et son sélectionneur, mais surtout entre le joueur et la fédération ivoirienne, pourraient expliquer la mise à l’écart de l’attaquant de Galatasaray.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici