Fermer

Tournoi de Toulon : le Nigeria ou la RDC pour succéder à la Côte d’Ivoire ?

Dix pays participent à la 41e édition du Tournoi de Toulon. © Capture d'écran sur festival-foot-espoirs.com

Le Nigeria et la RDC participent, du 28 mai au 8 juin, à la 41e édition du Festival international "Espoirs" de Toulon, le prestigieux tournoi de football réservé aux moins de 21 ans. Parviendront-ils à se hisser en haut du podium, comme la Côte d’Ivoire en 2010 ? La mission paraît difficile face aux habitués de la compétition, dont font partie la France et le Brésil. Mais pas impossible…

À moins d’un mois du Mondial U20, dix sélections nationales espoirs prennent part, du 28 mai au 8 juin, à la 41e édition du tournoi de Toulon. Aux côtés des habitués de la compétition – notamment la France, le Brésil et le Portugal -, les organisateurs ont fait appel au Nigeria et à la République démocratique du Congo (RDC) pour représenter l’Afrique dans la compétition. Une première pour ces deux grandes nations du football sur le continent.

Si « le Nigeria a été invité parce que les Super Eagles sont qualifiés pour la Coupe du monde U20 prévue en Turquie [du 21 juin au 13 juillet, NDRL] », les Léopards espoirs de la RDC ont été conviés « par amitié à Claude Le Roy [le sélectionneur de l’équipe nationale sénior de la RDC) qui nous a demandé d’accorder une chance à ces jeunes footballeurs prometteurs », a expliqué à Jeune Afrique Alain Revellon, un des organisateurs de la compétition.

Seulement voilà, l’invitation n’a pas convaincu la « Maison Schengen » à Kinshasa, qui a refusé d’octroyer les visas aux quatre joueurs locaux de la capitale congolaise sélectionnés pour participer au Tournoi de Toulon. Seuls deux joueurs de TP Mazembe ont pu faire le déplacement.

 

 

La RDC dans le groupe A

Composée essentiellement de footballeurs évoluant en Europe – notamment Riffi Mandanda (Compiègne), un des trois frères gardiens de but de Steve Mandanda (OM) -, la sélection congolaise hérite du Groupe A avec la France, la Colombie, la Corée et les États-Unis. Entrée en matière, le 30 mai, face aux Bleus.

De son côté, le Nigeria, lui, mise sur une ossature locale : seuls trois joueurs sélectionnés ne jouent pas au pays. Ragaillardis par le triomphe de leurs aînés, vainqueurs de la dernière Coupe d’Afrique des nations, les Super Eagles ne comptent pas faire les figurants à Toulon. Ils tenteront de rééditer l’exploit de la Côte d’Ivoire de 2010 – seul pays africain à avoir remporté, jusqu’ici, le Tournoi de Toulon. Mais, la tâche paraît bien difficile face au Brésil, au Mexique, à la Belgique ou encore au Portugal, quatre autres équipes du Groupe B.

À l’issue des matches de poules, les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour disputer la finale du tournoi. Une finale déjà onze fois remportée par la France, suivi du Brésil (six fois), de l’Angleterre, de la Colombie et du Portugal (quatre).

_____________________

Par Trésor Kibangula

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici