Fermer

Aigles du Mali : Amoros, Le Roy et Six dans le viseur de la fédération

De g.à dr. Claude Le Roy, Manuel Amoros et Didier Six. © Montage J.A/AFP

À la recherche d’un sélectionneur depuis le départ de Patrice Carteron au TP Mazembe (RDC) fin mai et l’intérim d’Amadou Pathé Diallo, le Mali a retenu trois noms : ceux des Français Manuel Amoros, Claude Le Roy et Didier Six. Qui ne sont pas encore candidats...

La boîte mail de la Fédération Malienne de Football a été saturée de candidatures venant de France, de Serbie, de Belgique, d’Espagne ou de Portugal, mais la short list établie à Bamako concerne des gens qui n’ont officiellement pas envoyé leur CV. « Nous avons décidé de prendre très t rapidement contact avec Manuel Amoros (51 ans), Claude Le Roy (65 ans) et Didier Six (58 ans), qui n’ont pas postulé, car nous voulons un entraîneur français», a confié Hammadoun Kola Cissé, le président de la FMF, contacté par Jeune Afrique mercredi soir. Des contacts téléphoniques pourraient déboucher sur des rendez-vous, probablement à Paris.

Décision vers le 25 juillet ?

Les trois techniciens étaient encore il y a trois semaines à la tête d’une sélection africaine. Amoros, qui avait refusé d’accompagner les Ecureuils du Bénin au… Mali (2-2) le 16 juin, a quitté Cotonou quelques jours plus tard après avoir trouvé un accord à l’amiable avec son employeur. Claude Le Roy a quitté la RDC après s’être lui aussi mis d’accord avec Fédération Congolaise, alors que Didier Six, estimant que les termes de son contrat au Togo n’étaient pas respectés, a quant à lui démissionné.

« Nous voulons régler cela assez rapidement, si possible vers le 25 juillet », a ajouté Cissé. Le Mali, définitivement éliminé de la Coupe du Monde 2014, souhaite en effet se projeter vers la CAN 2015 au Maroc, dont les qualifications débuteront à la fin de l’été 2014. « Et comme le président de la FMF l’avait déjà assuré à Jeune Afrique, « il faut aller vite. »

Car si les dirigeants maliens veulent boucler rapidement ce dossier, c’st pour que le futur sélectionneur des Aigles puisse diriger son équipe le 14 août prochain face à la Libye ou à l’Egypte, à l’occasion du premier match amical de la saison, qui précèdera le déplacement en Algérie le 7 septembre, en qualifications pour le Coupe du Monde au Brésil. Une rencontre que le Mali n’entend pas brader…

_____________

Par  Alexis Billebault

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici