Fermer

Football : imbroglio juridique autour du Congolais Bokila

L'attaquant congolais Jérémy Bokila. © DR

Au cœur d’un litige entre les Belges de Zulte-Waregem et les Roumains de Petrolul Ploiesti, le footballeur congolais (RDC) Jérémy Bokila est un joueur convoité, en Europe, mais aussi au Qatar.

Les 16 buts de Jérémy Bokila avec Petrolul Ploiesti (Roumanie) la saison dernière ont évidemment tapé dans l’œil des nombreux clubs toujours en quête d’un attaquant efficace et si possible pas trop cher, une combinaison pas évidente à trouver. Les Roumains, qui pensaient avoir levé l’option d’achat en versant 300 000 euros à Zulte-Waregem, la formation belge qui avait prêté le joueur l’été dernier, estiment être propriétaire de l’international congolais. Une position contestée par les Belges : le différend contractuel se transforme en un imbroglio juridique qui se terminera probablement devant la Fifa.

>> À lire aussi : Claude Le Roy n’est plus sélectionneur des Léopards

En visite à Krasnodar

Bokila, lui, est retourné en Belgique, où il ne devrait pas s’éterniser. Mercredi, le Kinois était attendu à Krasnodar (Russie), ou le FK, un des deux clubs de la ville, tenait à lui faire visiter ses installations, et éventuellement finaliser sa venue.

Le Congolais, qui émargeait à 5 000 euros par mois en Roumanie, pourrait voir son salaire multiplié presque par dix. Mais si la piste menant au Nord-Caucase ne le laisse pas insensible, d’autres opportunités s’offrent à lui.

Le Maccabi Haïfa (Israël), qualifié pour la Ligue Europa, en a fait une de ses priorités, même si le salaire proposé est moins élevé que celui que Bokila percevrait en Russie. L’AC Ajaccio (France), les clubs néerlandais de Twente Enschede et AZ Alkmaar ont eux-aussi manifesté leur intérêt pour l’attaquant de 24 ans, qui possède également un passeport néerlandais.

Bokila privilégie l’Espagne, mais…

Pourtant, la destination qui intéresse le plus Bokila reste l’Espagne. L’Espanyol Barcelone, le Rayo Vallecano et Valladolid sont également venus prendre des renseignements. Mais beaucoup de clubs espagnols traversent de sérieuses difficultés financières, et la tendance est plutôt à l’attentisme. Et lundi 15 juillet, c’est un club du Qatar, dont l’identité n’a pas été révélée, qui est entré dans la danse.

Reste à définir l’indemnité de transfert. Zulte-Waregem, bien que qualifié pour le troisième tour qualificatif de la Ligue des Champions, ne tient pas particulièrement à conserver Bokila, et est prêt à le laisser partir pour 1,5 million d’euros. Du côté de Ploiesti, où on revendique également la propriété du joueur, c’est un peu moins du double (2,5 millions d’euros) qu’on réclame. Pour l’instant, les clubs intéressés se tournent plutôt vers la Belgique.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici