Fermer

Sénégal : haro sur les fonctionnaires fictifs

Écrit par Glez

L'oeil de Glez. © Glez

Le ministre sénégalais du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions, Mansour Sy, a déclaré la guerre aux salaires indus. Les contentieux se comptent en milliers…

Les premiers résultats de l’audit physique et biométrique des agents de l’administration publique viennent d’être remis au Premier ministre Abdoul Mbaye. Sur 123 093 fonctionnaires audités, il est fait cas de 22 898 cas suspects, dont 2 378 contentieux confirmés. Le ministre Mansour Sy a indiqué que l’Etat avait immédiatement suspendu certains salaires et engagé des procédures pénales, notamment pour recouvrer les rémunérations indues. 9 892 salaires non suspendus ont été re-domiciliés à la Direction des soldes. Pour démasquer les «morts-vivants», la présence physique sera exigée au paiement des salaires.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro