Fermer

SABC News : petits moyens, grandes ambitions

SABC News a été lancée le 1er août. © AFP

Le groupe audiovisuel sud-africain SABC joue désormais dans la cour des grands. Après deux ans d'atermoiements, ils ont annoncé le lancement de leur propre chaîne d'information continentale en continu.

Après une série de reports depuis deux ans, le groupe audiovisuel public sud-africain SABC a finalement lancé, le 1er août, sa chaîne d’information en continu.

« SABC News » a une ambition simple comme son slogan (« Africa’s news leader ») : celle de jouer dans la cour des grands de l’information internationale, en particulier en Afrique.
Pretoria voulait sa chaîne de télévision depuis longtemps, mais sa première tentative, la création de SABC News international (Sani), en 2008, s’était soldée par une fermeture, faute d’audience, deux ans plus tard.

Lancée sur DsTV, le bouquet satellite payant de MultiChoice, SABC News est pour l’instant disponible dans 7 millions de foyers à travers le continent, dont 4,7 millions en Afrique du Sud. Une audience plus sud-africaine que continentale donc, d’autant que les programmes seront diffusés uniquement en anglais et en langues sud-africaines.

« Des émissions dans d’autres langues parlées en Afrique sont envisageables, en fonction de notre développement », affirme toutefois Kaiser Kganyago, le porte-parole de la SABC.

D’après la presse sud-africaine, une dotation de 553 millions de rands (42 millions d’euros) a été consentie par MultiChoice pour les cinq premières années, très loin des 112 millions d’euros de budget de France 24 pour 2012. Les recettes publicitaires escomptées ne permettront sans doute pas à la SABC de remettre la main à la poche.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici