Ré-ré-révolution égyptienne ?

Écrit par Glez

L'oeil de Glez. © Glez

Après l’assaut contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi, l’état d'urgence a été instauré en Égypte. Une habitude pour les Égyptiens qui ont été confrontés à cette mesure de 1981 à 2012…

Les forces de sécurité ont dispersé, mercredi 14 août, les rassemblements des manifestants. Les violences, du Caire à Alexandrie, ont été à l’origine de plusieurs centaines de morts et de blessés dans l’ensemble du pays. La présidence a proclamé l’état d’urgence pour une durée d’au moins un mois. Le gouvernement a prévenu que les cadres des Frères musulmans seraient tenus responsables de « toutes les émeutes et les violences ». Le bras de fer engagé entre les partisans de Morsi et le gouvernement provisoire soutenu par l’armée a débuté après la destitution du président islamiste, le 3 juillet.