Fermer

Crise en Égypte : les ambassadeurs de l’UE se réuniront le 19 août à Bruxelles

Par Jeune Afrique

La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, le 10 juillet 2013 à Pristina © AFP

Les ambassadeurs des 28 États membres de l’Union européenne vont se réunir, lundi 19 août, à Bruxelles, pour faire le point sur la situation en Égypte, où les violences ont fait plus de 500 morts ces derniers jours.

Le service d’action extérieure de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton vient d’annoncer via Twitter, vendredi 16 août, la tenue d’une réunion à Bruxelles le lundi 19 août. Les représentants des 28 États-membres sont convoqués pour évaluer la situation en Égypte dans le but de trouver une position commune des États-membres et de l’Union européenne en vue de "possibles actions".

Cette réunion pourrait également préparer un rassemblement probable des ministres européens des Affaires étrangères. Une autre réunion informelle de ces derniers, prévue de longue date, est programmée les 6 et 7 septembre en Lituanie, pays qui a la présidence de l’UE jusqu’à fin 2013.

Une réunion entre Paris, Londres et Berlin

L’annonce de cette réunion intervient alors que le Président français, François Hollande, a prévu de s’entretenir, vendredi 16 août, au sujet de la sanglante crise égyptienne avec ses homologues allemand et britannique, Angela Merkel et David Cameron. Dès le lendemain de la crise, Paris, Berlin et Londres ont convoqué les ambassadeurs d’Égypte en poste chez eux. Le Royaume-Uni et l’Allemagne l’ont fait au niveau de leurs chancelleries respectives. Dans un geste très inhabituel, le chef de l’État français l’a fait à l’Élysée, interrompant pour cela sa semaine de vacances.

Les Frères musulmans ont également appelé à des manifestations au Caire dans le cadre d’un "vendredi de la colère", afin de protester contre la dispersion sanglante des rassemblements des partisans du président destitué, Mohamed Morsi, survenue le mercredi 14 août.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici