Football : Mauritanie, la petite équipe qui monte !

Patrice Neveu, sélectionneur de l'équipe de Mauritanie. © AFP

En éliminant le Sénégal (0-1, 2-0), la Mauritanie s’est qualifiée pour le Championnat d’Afrique des nations 2014 en Afrique du Sud, la première grande compétition à laquelle elle participera. Un évènement majeur pour une sélection en pleine construction.

Ce n’est peut-être qu’un signe, mais il est tout de même significatif. Les 8 et 10 septembre prochain, la Mauritanie affrontera le Canada, une des bonnes équipes de la zone Concacaf (Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes), lors du stage que les Mourabitounes effectueront à Oliva, près de Valence (Espagne) du 5 au 12. La qualification obtenue face au voisin sénégalais en juillet dernier a sans doute fait évoluer le regard que posait le reste du monde du football sur la sélection de ce pays africain sans réelle référence. "C’est une évolution positive. Ce stage en Espagne est important, car il prouve que l’État mauritanien a décidé de s’investir,  en donnant des moyens, comme c’est le cas pratiquement partout en Afrique", explique Patrice Neveu, le sélectionneur français.

>> À lire aussi : "Football : entraîneurs et sélectionneurs, l’autre mercato"

Des débuts compliqués

Cela n’avait pourtant rien d’acquis. À son arrivée à Nouakchott début 2012, l’ancien coach du Niger, de la Guinée et de la RDC ne s’attendait pas à baigner dans un océan de facilité. La Mauritanie, devenue au fil du temps une intermittente du spectacle, s’était peu à peu éloignée de la scène internationale. "L’équipe n’avait joué qu’un match depuis 2008 ( contre la Palestine en août 2010, 0-0), la fédération était suspendue, et quand j’ai rencontré le président de la République, il m’a demandé de rehausser le foot mauritanien. J’ai accepté, en sachant que cela prendrait du temps et que ce serait de toute façon compliqué. » Rapidement, la sélection A, presque exclusivement composée de joueurs locaux, est redevenue active, le temps de match face à l’Égypte (0-3), l’Iran (0-2) ou d’un tournoi en Palestine. "J’ai observé de nombreux matchs de championnat, j’ai organisé des stages, j’ai affiné le groupe, mais en parallèle, on a fait participer les sélections des moins de 17 et 20 ans aux qualifications pour les CAN de ces catégories."

Les pros arrivent

Le travail de fond effectué par le sélectionneur et la fédération dirigée par Ould Abderrahmane, les stages ponctués de matches amicaux en Guinée, au Sénégal, en Gambie, en Libye ou en Algérie a débouché sur cette qualification surprise pour le Chan en Afrique du Sud. Cette qualification a été acquise avec les locaux, qui disputeront cette compétition. Mais désormais, il va aussi falloir s’intéresser aux joueurs qui évoluent en Europe ou au Maghreb, car je compterai aussi sur eux pour les éliminatoires de la CAN 2015." En Espagne, Neveu s’appuiera sur 27 joueurs, dont quinze expatriés évoluant principalement en France – A. Ba (Bastia), G. Diallo (Brest), K. Camara (Troyes) – mais aussi sur Dominique Da Sylva, l’attaquant vainqueur de la Ligue des champions 2012 avec Al-Ahly (Égypte). "On refera l’expérience en octobre et en novembre, lors d’autres stages à l’étranger", espère Neveu. Histoire, aussi d’améliorer encore un peu le classement Fifa des Mourabitounes, passés de la 206e à la 151e place…
Alexis Billebault