Fermer

Égypte : attentat à la voiture piégée contre le ministre de l’Intérieur

Par Jeune Afrique

Le ministre égyptien de l'Intérieur, Mohammed Ibrahim, le 13 mars à Ryad. © AFP

Le ministre égyptien de l'Intérieur, Mohammed Ibrahim, a survécu à l'attaque de son convoi, jeudi matin au Caire.

Mis à jour le 05/09 à 11h45

Le convoi du ministre égyptien de l’Intérieur, Mohammed Ibrahim, a été visé par une attaque à la voiture piégée, jeudi 5 septembre au Caire, ont indiqué des sources de la Sécurité. Selon l’agence officielle MENA, plusieurs civils ont été blessés par l’explosion. Le ministre a lui survécu.

L’explosion d’un véhicule garé en bord de route a frappé le convoi du ministre à proximité de son domicile dans le faubourg de Nasr City vers 08H30 GMT, ont précisé ces responsables sous le couvert de l’anonymat. Nasr City est connu pour être un bastion des Frères musulmans.

Il s’agit du premier attentat à la voiture piégée au Caire depuis de longues années.

Il intervient après la violente répression contre les partisans du président islamiste, Mohamed Morsi, destitué début juillet par l’armée dans laquelle la police, sous les ordres de Mohammed Ibrahim, avait été en première ligne.

La destitution et l’arrestation de Mohamed Morsi ont déclenché un engrenage de la violence qui a fait plus d’un millier de morts à travers l’Égypte, en grande majorité des manifestants islamistes. Dans le même temps, les attaques contre les forces de l’ordre se sont multipliées dans la péninsule instable du Sinaï principalement mais aussi dans d’autres villes du plus peuplé des pays arabes.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici