Fermer

Sondage : pour ou contre l’interdiction des sacs plastique ?

Par Jeune Afrique

Le 25 novembre, les sacs plastique non dégradables seront interdis. © AFP

Faut-il interdire les sacs plastique ? En Côte d'Ivoire, le décret pris, le 22 mai, par le gouvernement doit entrer en vigueur le 25 novembre. Au grand dam des travailleurs du secteur de la plasturgie et des associations de consommateurs.

Mis à jour le 06/09 à 9h30

En interdisant, le 22 mai, la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastique non dégradables sur l’ensemble du territoire, les autorités ivoiriennes ne s’attendaient sûrement pas à une telle polémique. Mais cette décision, qui doit entrer en vigueur le 25 novembre, a provoqué l’ire du secteur de la plasturgie et des associations de consommateurs.

Mardi 3 septembre, lors d’une conférence de presse organisée au Plateau, le président de l’Association pour la protection des consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (Aprocaci), Soumahoro Ben N’faly, a demandé l’annulation du décret. "S’il est appliqué, il rendra les consommateurs plus pauvres. Nous allons demander une rencontre tripartite État-producteurs-consommateurs. Nous utiliserons tous les moyens légaux", a-t-il déclaré.

100 000 chômeurs

Quelques semaines plutôt, le secrétaire général du Collectif des travailleurs du secteur du plastique (CTSP) avait lui aussi fait part de son inquiétude. "Ce décret a pour conséquences la fermeture de plus de 80 sociétés, la suppression de 200 milliards de chiffres d’affaires, la délocalisation des entreprises, la création de plus de 100 000 chômeurs et la perte de plusieurs investissements," a-t-il expliqué.

De son côté, le gouvernement n’en démord pas et compte bien faire appliquer cette nouvelle législation. Le ministère de l’Environnement a toutefois précisé qu’il ne s’appliquerait pas aux secteurs de la santé, de l’agriculture et de la sécurité.

Sur l’ensemble du continent, le Rwanda, le Gabon, le Togo, la RDC, le Congo, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Tchad, la Mauritanie, ou encore le Maroc ont déjà interdit les sacs plastique non dégradables.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici