Fermer

Le Malawi a vendu le jet présidentiel pour l’achat de maïs

Par Jeune Afrique

Le jet présidentiel malawite vendu à Bohnox entreprise. © AFP

La présidente malawite, Joyce Banda, a décidé de vendre le jet présidentiel acquis par son prédécesseur. Le prix de vente : 15 millions de dollars. La somme sera affectée à l'achat de maïs sur le marché local et à la culture de légumes.

"Le Malawi va utiliser le produit de la vente de l’avion présidentiel -15 millions de dollars -, pour aider à nourrir les populations les plus pauvres et cultiver des légumes afin de combattre la malnutrition", a indiqué, le 5 septembre, un porte-parole du ministère Nations Msowoya.

"Il s’agit d’une décision collective du gouvernement pour que le produit de la vente de l’avion soit utilisé à l’achat de maïs sur le marché local et aussi à la culture de légumes", a-t-il précisé. Le petit appareil présidentiel de 14 places a été vendu à Bohnox entreprise, une firme basée dans les îles Vierges.

C’est le précédent président malawite, Bingu wa Mutharika, décédé l’an dernier, qui s’était procuré le luxe de l’acheter pour 22 millions de dollars alors que quelque 10 % de la population de son pays souffrent de pénurie alimentaire, selon les experts agricoles.

Après cet achat, la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale et principal soutien bilatéral du Malawi, avait réduit son aide au pays de 4,7 millions de dollars.

En raison des coûts liés à l’entretien de l’appareil, la présidente Joyce Banda a finalement décidé l’an dernier de le vendre. Depuis son arrivée au pouvoir, elle a introduit un train d’économies sur les dépenses de l’État, n’hésitant pas à prendre elle-même des vols commerciaux pour ses voyages à l’étranger.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici