Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, passion geek

Capture d'écran du compte Instagram de Guillaume Soro. © DR

On le connaissait sur Twitter, sur Facebook, ou encore à travers son site Internet. Certains le suivent même via ses applications Androïd et Blackberry, disponibles depuis août 2012. Mais Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, ne s'arrête là : il vient de créer son compte Instagram. Une façon de rester le poids lourd de la politique ivoirienne sur la Toile.

Dans l’univers numérique ivoirien, difficile de le rater, tant Guillaume Soro semble omniprésent. Quelque 51 000 fans sur Facebook, près de 30 000 abonnés sur Twitter, un site internet personnel, une web TV, des applications pour téléphones mobiles, des e-books… le président de l’Assemblée nationale est, il faut bien le dire, un geek.

>> Lire aussi : "Twitter : pourquoi les dirigeants africains francophones sont-ils si nuls ?"

Le 17 septembre, il était donc tout naturel qu’il se lance sur Instagram. Si le compte est encore balbutiant, puisqu’il n’avait que 27 followers à la date du 20 septembre 2013, l’ancien rebelle a déjà pris possession de l’outil, qu’il a lié à son compte Twitter, lequel relaie donc chaque photographie postée. Pêle-mêle, Guillaume Soro s’y affiche avec Alpha Blondy, la première dame Dominique Ouattara, l’acteur José Garcia, le président Goodluck Jonathan ou encore Alassane Ouattara et… "de jeunes artistes musiciennes coréennes".

Au vu du nombre de followers que rassemble le président de l’Assemblée sur Twitter, le compte Instagram ne devrait pas tarder à prendre de l’ampleur. Il viendra ainsi renforcer une stratégie de communication et de présence sur les réseaux sociaux qui n’est pas nouvelle. En avril 2012 déjà, Guillaume Soro suivait, avec ses collaborateurs, une formation à l’utilisation des nouvelles technologies. Le fait que sa cellule de communication soit notamment composée d’informaticiens et de jeunes journalistes n’est évidemment pas un hasard.

Par Mathieu OLIVIER

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici