Fermer

La justice belge attire dans ses filets deux chefs pirates somaliens

Par Jeune Afrique

Mohamed Abdi Hussein, lors de l'annonce de sa retraite, le 9 janvier 2013, à Adado (Somalie). © AFP/Abdi Hussein

Un ancien pirate somalien parmi les plus puissants, Mohamed Abdi Hassan, alias Afweyne ("Grande Gueule" en somali), a été interpellé ce week-end en Belgique, en compagnie de Mohammed M. Aden, surnommé "Tiiceey", ancien gouverneur de la province somalienne de l'Himan et Heeb (centre).

Mis à jour le 15/10 à 9h40

Mohamed Abdi Hassan, surnommé Afweyne ("Grande gueule" en somali), a été arrêté à l’aéroport de Bruxelles en provenance de Nairobi (Kenya). L’information a été confirmée, lundi 14 octobre, au cours d’une conférence de presse le procureur fédéral belge, Johan Delmulle.

Son homme de confiance et compagnon de voyage, Mohammed M. Aden, surnommé "Tiiceey", ancien gouverneur de la province somalienne de l’Himan et Heeb (centre), a été arrêté en même temps que lui. Ils ont tous deux été inculpés de "détournement" et "prise d’otages" du navire belge Pompéi et participation à une "organisation criminelle". Ils ont été placés en détention préventive par un juge d’instruction de Bruges (nord), a précisé Johan Delmulle.

"Une opération d’infiltration"

L’arrestation d’Afweyne était toutefois difficile à réaliser, l’homme, résidant en Somalie, se montrant "très méfiant" et "voyageant peu", a détaillé le procureur. Les "unités spéciales" de la police belge ont donc "élaboré une opération d’infiltration" pour le faire sortir du pays et l’interpeller.

"Le plan consistait à approcher Afweyne par l’intermédiaire de son complice Tiiceey, à qui il faisait confiance". L’ancien chef pirate "a été sollicité via Tiiceey pour collaborer en tant que conseiller et expert à un projet de film sur la piraterie maritime". "Ce film devait soi-disant refléter sa vie de pirate", a ajouté le procureur.

Après "plusieurs mois" de patientes tractations, les deux hommes ont finalement mordu à l’hameçon. "Afweyne et Tiiceey sont arrivés pour signer le contrat en Belgique. Ils y étaient attendus", s’est félicité le magistrat.

Le Groupe de contrôle de l’ONU sur la Somalie et l’Érythrée décrivait en juin 2012 "Afweyne" comme "l’un des dirigeants les plus notoires et les plus influents du réseau de piraterie Hobyo-Harardheere" l’une des deux principales organisations pirates somaliennes, basée dans la région centrale du Mudug.

Sirius Star

Deux des captures les plus spectaculaires de la piraterie moderne somalienne lui sont attribuées. Celle en septembre 2008 du Faina, un cargo ukrainien chargé d’armes, notamment des chars d’assaut, systèmes de défense anti-aérienne, lance-roquettes et munitions. Et surtout, deux mois plus tard, celle du superpétrolier saoudien Sirius Star,  long de 330 mètres et transportant deux millions de barils de brut, une cargaison évaluée à 100 millions de dollars. Les deux navires avaient été libérés respectivement en février et janvier 2009 après versement de rançons de plusieurs millions de dollars. Selon la presse belge, il est aussi soupçonné d’avoir été à la tête du groupe de pirates qui avaient pris en otage, en 2009, l’équipage d’un navire belge, le Pompéi, pendant plus de 70 jours.

En janvier dernier, Afweyne avait annoncé sa retraite. "Après avoir été pirate durant huit ans, j’ai décidé de renoncer et d’abandonner la piraterie", avait-il déclaré lors d’une cérémonie officielle en présence d’autorités locales à Adado, dans le centre de la Somalie, dont les environs sont un repaire de pirates. "À compter d’aujourd’hui, je ne serai plus impliqué dans des activités criminelles. J’ai également encouragé plusieurs de mes collègues à s’arrêter et ils l’ont fait", avait-il ajouté.

(Avec AFP)

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro