Marathons, trails et ultra-trails : l’Afrique à l’heure des courses à pied

De plus en plus de courses longue distance sont organisées en Afrique. © Reuters

Dans le sillage de la plus vieille course longue distance au monde, organisée en Afrique du Sud depuis 1921, marathons, trails et autres ultra-trails fleurissent un peu partout, du Maroc au Gabon, en passant par la Zambie, la Tanzanie ou le Tchad. Enquête sur un phénomène continental.

Dimanche 1er décembre, Libreville. Au petit matin, plus de 4 000 personnes se pressent devant le palais présidentiel. Aucune pancarte épinglant le président Ali Bongo dans les mains mais à leurs pieds, des baskets. Face à eux se profile un harassant parcours de 42,195 kilomètres à travers la capitale gabonaise et le long de l’estuaire. Ces coureurs s’apprêtent à participer, entre orage tropical et soleil de plomb, au premier marathon du Gabon. L’évènement, comme la précédente coupe d’Afrique des nations de football (CAN), en 2012, ou la course cycliste Tropicale Amissa Bongo, a été directement soutenu par les autorités gabonaises. "Pourquoi voulez vous que l’athlétisme ne soit que sous certaines latitudes et pas ailleurs ?, se demandait, avant le départ, le président Ali Bongo Ondimba. Il y a des compétitions qui sont parfois plus élitistes, mais l’épreuve de marathon est importante parce qu’elle permet à tout le monde de participer, quel que soit son niveau".

Deux coureurs du marathon des chutes de Victoria. © Victoria Falls Marathon

Ce credo du "sport pour tous", qui est aussi celui du sport-vitrine, de nombreux dirigeants semblent l’avoir adopté sur le continent. Des marathons de masse sont désormais organisés dans de nombreux pays africains, du Maroc à l’Afrique du Sud en passant par le Rwanda. L’Afrique ne se contente plus de couver des marathoniens de haut niveau, elle propose aussi des courses d’endurance ouvertes à tous. Pour les organisateurs, les avantages sont nombreux. Lancer ou gérer un évènement sportif important permet de générer des revenus, d’attirer des investisseurs et de développer une nouvelle forme de tourisme.

Conscients de ce potentiel, d’anciens champions, à l’image de la star éthiopienne Haile Gebreselassie – reconverti en homme d’affaire avisé -, se lancent dans l’organisation de ce genre de course. Le 20 octobre, l’ancien champion olympique a inauguré le "Haile Gebreselassie marathon" à Awasa, au sud d’Addis-Abeba. S’il elle n’a pas entrainé les foules, cette première édition à laquelle ont participé environ 130 coureurs et coureuses, illustre l’engouement actuel pour ce type d’évènement. On compte aujourd’hui près d’une vingtaine de grands marathons sur le continent. Certains sont réputés dans le monde entier, comme celui du mont Kilimandjaro (Tanzanie), celui des chutes de Victoria (Zambie/Zimbabwe) ou encore le marathon de Marrakech (Maroc), qui existe depuis 25 ans. D’autres se distinguent par leur originalité, comme le Big Five marathon, qui se court dans la savane sud-africaine, ou le Sahara marathon, au Sahara occidental, en soutien à la cause sahraouie.


Afficher Les courses longue distance en Afrique sur une carte plus grande

Ultra-trails

Comme ailleurs dans le monde, les trails et ultra-trails connaissent aussi depuis quelques années un certain succès en Afrique, surtout en Afrique du Nord et dans la bande saharienne. Déserts, savanes, massifs montagneux : certaines régions du continent sont des terrains de jeux naturels rêvés pour les coureurs de longue distance (plus de 100 kilomètres). Là encore, le Maroc s’est taillé une solide réputation. Avec le massif de l’Atlas et les premières dunes du Sahara, le royaume chérifien est une destination bien connue des coureurs de l’extrême. Il accueille ainsi de nombreux ultra-trails, au premier rang desquels le Marathon des sables (240 kilomètres en 6 étapes), le Transatlas (285 kilomètres en 6 étapes), ou encore l’Ultra Trail AtlasToubkal (105 kilomètres).

Seule l’Afrique de l’Est – étonnament – échappe encore au phénomène des trails et ultra-trails.

"Le trail et l’ultra trail se sont beaucoup développés en France ces dernières années, souligne Sylvain Bazin, traileur et reporter spécialisé. Ils ont progressivement gagné le Maroc qui, avec sa vieille tradition de la course à pied et ses capacités d’accueil, organise de plus en plus d’évènements de ce genre". Pour la plupart gérées par des Français, certaines courses sont désormais directement pilotées par des Marocains, comme l’Extrême marathon de Zagora, créé par les frères Ahansal, multiples vainqueurs du Marathon des sables.  

Quelques rares autres pays africains hébergent des trails ou ultra-trails, comme le Sénégal, l’Afrique du Sud, ou encore le Cameroun, avec la mythique course du mont Cameroun. D’autres s’y mettent, comme le Tchad, où aura lieu en février 2014 la première édition du Treg Ennedi Trail, qui se tiendra dans le magnifique et sauvage plateau de l’Ennedi. Seule l’Afrique de l’Est – étonnament – échappe encore au phénomène. "Il n’y a quasiment aucunes épreuves type trail au Kenya, en Tanzanie, ou en Éthiopie, confirme Sylvain Bazin. Avec leurs excellents résultats à l’échelle mondiale, ces pays sont encore très axés sur l’athlétisme traditionnel."

Lors du marathon des sables 2013, dans le sud du Maroc. © MDS2013

Outre les interminables épreuves en pleine nature, le continent héberge aussi la plus ancienne course longue distance du monde : le mythique Comrades marathon. Celui-ci a lieu tous les ans en Afrique du Sud depuis 1921, hormis une interruption pendant la Seconde guerre mondiale. La particularité de cette course d’environ 89 km est que son parcours alterne chaque année entre un profil montant entre Durban et Pietermaritzburg et un profil descendant en sens inverse. C’est un évènement sportif majeur en Afrique du Sud. En 2010, les organisateurs ont comptabilisé un total de 300 000 arrivants cumulés en 85 éditions, ce qui en fait l’un des ultra-marathons les plus courus de la planète.

___

Benjamin Roger

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique