Fermer

Quatre nouvelles victimes de la LRA

Par AFP

Une attaque à l’arme automatique de l’Armée de résistance du seigneur a fait quatre morts, dimanche, dans la région de Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique, d’après la Croix-Rouge. La rébellion aurait enlevé six personnes.

Les villageois de Mandabazouma, dans le sud-est de la Centrafrique, ont été les nouvelles victimes de la terrible Armée de résistance du seigneur (LRA), dimanche.

« Les rebelles de la LRA ont attaqué Mandabazouma dimanche vers la fin de l’après-midi avec des tirs nourris à l’arme automatique, provoquant la débandade parmi la population, » a affirmé un membre de la Croix-Rouge à l’AFP. « Quatre personnes ont été tuées, sept autres blessées et six ont été enlevées par les rebelles qui ont pillé et incendié les maisons d’habitation. »

Autodéfense insuffisante

La LRA, groupe de rebelles ougandais, est arrivé en 2008 en Centrafrique. Malgré les déclarations des autorités centrafricaines, qui appellent des civils à mettre en place des groupes d’autodéfense, et l’autorisation donnée à l’armée ougandaise d’intervenir sur son sol, les attaques se sont multipliées depuis le mois de février.

Depuis l’arrivée des LRA, 200 personnes auraient été tuées dans le pays. Les déplacés se comptent en milliers, dans les régions de Mboki, Obo Bakouma, Bangassou et Zémio.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici