RDC : Jeannine Mabunda, aux côtés de Kabila contre les violences sexuelles

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.

Ministre congolaise du Portefeuille de 2007 à 2012, Jeannine Mabunda a courageusement mis en route le processus de réforme des entreprises publiques, n’hésitant pas à faire appel à des cabinets internationaux pour mener des audits. On lui doit notamment le partenariat public-privé conclu entre l’État et le britannique Lonrho pour la modernisation de l’hôtel Karavia, à Lubumbashi.

Mais à 50 ans, cette experte en sciences commerciales au riche parcours professionnel (Citibank, Banque centrale, Fonds de promotion de l’industrie…) se retrouve loin de son domaine de prédilection. Le 9 juillet, le président Joseph Kabila l’a nommée conseillère spéciale en matière de lutte contre les violences sexuelles. Désormais, elle se bat aux côtés des ONG locales, déterminée à effacer l’étiquette de "capitale mondiale du viol" qui colle à la RD Congo.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.
© Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Lire les autres articles du dossier

«50 femmes puissantes»