Football – Guinée : Ibrahima Traoré, du 9-3 à la Bundesliga

L'international guinéen, Ibrahima Traoré. © AFP

Né en France, c’est en Allemagne qu’Ibrahima Traoré s’est construit une réputation. L’international guinéen, qui affrontera l'équipe d’Iran mercredi 5 mars à Téhéran, sera en fin de contrat à Stuttgart le 30 juin prochain. Et beaucoup le regardent avec intérêt…

Dans quatre mois, Ibrahima Traoré (25 ans) fera ses cartons et poursuivra, en Allemagne ou ailleurs, le fil d’une carrière professionnelle qu’il aurait pu ne jamais embrasser. Le milieu de terrain offensif guinéen voulait être professionnel, mais l’adolescent qu’il a été en Île-de-France n’avait jamais fait de cet objectif une obsession. "Je voulais jouer au foot et si possible en faire mon métier. Mais si cela n’avait pas marché, je n’aurais pas insisté. C’est aussi pour cela que j’ai poursuivi mes études (bac littéraire). En fait, c’était footballeur ou écrivain", s’amuse le natif de Villepinte, dont le père travaille au ministère des Transports à Conakry et la mère dans l’hôtellerie à Paris.

Levallois-Berlin, le grand saut

Le quotidien de ce joueur de Levallois-Perret (CFA2) a basculé le jour ou Abdou Diop, le fameux agent providentiel, lui a proposé de s’exiler au Hertha Berlin (Allemagne). "Je n’avais pas suivi de formation classique dans un centre en France, et à 18 ans, on me soumet l’idée d’aller dans un bon club allemand ! J’ai bien sûr accepté, mais je me souviens que l’adaptation n’a pas été simple. Même si j’ai appris l’allemand en six mois, c’est surtout au niveau des exigences d’un club professionnel que ça a été le plus compliqué. J’ai failli craquer." Traoré, qui dispute son premier match en Bundesliga en décembre 2007, quitte pourtant la capitale allemande en 2009 pour rejoindre Augsbourg, alors en Ligue 2.

Dussuyer aime "son côté imprévisible"

C’est dans ce club bavarois, dans un Land où le Bayern Munich écrase la concurrence, que le Guinéen commence à faire parler de lui. Et qu’il décroche sa première sélection avec le Sily National en août 2010 face au Mali en amical (2-0). "Je venais de signer en Guinée, et je l’ai retenu pour ce match, car j’avais entendu parler de lui", explique Michel Dussuyer, le sélectionneur de la Guinée, qui apprécie "sa vitesse, sa qualité technique et son côté imprévisible, même s’il doit s’améliorer dans la finition."

>> Lire aussi notre interview de Michel Dussuyer

Le joueur, qui a rejoint Stuttgart en juillet 2011 pour trois ans, s’en ira à la fin de la saison. Au cours de l’été 2013, Marseille s’était renseigné, des clubs anglais le suivent et selon nos confrères de StarAfrica.com, l’AS Monaco serait intéressée. "Il y avait eu un intérêt de l’OM, c’est exact, mais cela n’était pas allé plus loin. Mais je pense que le championnat de France est moins relevé que celui de l’Allemagne.  D’ailleurs, pourquoi ne pas y rester ?"

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici