La « colère » de Yannick Noah contre le Front national

Écrit par Caroline Chauvet

"Ma colère aime la République, mais en combat toutes les dérives", chante Yannick Noah © © AFP Pierre Andrieu

À dix-neuf jours des municipales, le chanteur franco-camerounais Yannick Noah, classé parmi les personnalités préférées des Français, s'engage contre la montée de l'extrême droite.

"Ma colère n’est pas un front ! Elle n’est pas nationale ! " s’exclame Yannick Noah en jouant sur les mots. Dans son nouveau single, "Ma colère", sorti mardi 4 mars, à trois semaines des élections municipales françaises, le chanteur donne de la voix pour militer contre la montée en puissance du Front national. Selon un sondage de l’institut LH2 pour le Nouvel Observateur, paru le 21 février, 29% des Français se disent prêts à voter pour le parti de Marine Le Pen, les 23 et 30 mars prochains.

Sur RTL, la présidente du parti d’extrême droite a réagi à l’écoute de la chanson, qualifiant la mélodie de "musique d’ascenseur" et accusant "le système" de "remettre en place les  vieilles techniques des années 1980 contre le Front national."

Ce nouveau single, déjà disponible en téléchargement sur iTunes,
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Yannick-Noah/news-90874.html#wJ4pCLz4vfAp77gT.99
Ce nouveau single, déjà disponible en téléchargement sur iTunes,
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Yannick-Noah/news-90874.html#wJ4pCLz4vfAp77gT.99

L’ancien tennisman, vainqueur de Roland Garros, est connu pour ses prises de position et ses titres engagés. En 2005, avec "Métisse", de l’album éponyme, il chante la diversité. "Aux arbres citoyens" (Charango, 2006) plaide en faveur de la cause écologique. Avec "Angela" (Frontières, 2010) le chanteur rend hommage à la militante des droits de l’homme Angela Davis.

Homme de gauche, Yannick Noah avait ouvertement soutenu la candidate socialiste Ségolène Royal lors de la présidentielle de 2007, puis l’actuel président, François Hollande, lors de sa campagne en 2012. Le chanteur franco-camerounais de 53 ans n’hésite jamais à revêtir les habits du bon citoyen, se déclarant, en mai 2012, "content" de payer la taxe à 75% sur les revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros. Mais la belle façade avait alors été entâchée par des accusations d’exil fiscal en Suisse dans les années 1990. L’artiste affirme qu’aujourd’hui il paie bien ses impôts en France.

Ce nouveau single, déjà disponible en téléchargement sur iTunes,
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Yannick-Noah/news-90874.html#wJ4pCLz4vfAp77gT.99
Ce nouveau single, déjà disponible en téléchargement sur iTunes,
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Yannick-Noah/news-90874.html#wJ4pCLz4vfAp77gT.99
Ce nouveau single, déjà disponible en téléchargement sur iTunes,
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Yannick-Noah/news-90874.html#wJ4pCLz4vfAp77gT.99

Déjà téléchargeable sur iTunes, le morceau est le premier single d’un album qui devrait sortir au printemps prochain. Dans le clip, on peut apercevoir le slameur Grand Corps Malade, le chanteur Cali, ou encore l’ancien footballeur reconverti en acteur Eric Cantona … ainsi qu’un Yannick Noah sans dreadlocks !

Le clip "Ma colère" de Yannick Noah, sorti le 4 mars

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici