Libye : les autorités nigériennes ont extradé Saadi Kadhafi vers Tripoli

Par Jeune Afrique

Saadi Kaddafi, le fils du Guide, tourne en rond dans une résidence au Niger. © AFP

Les autorités nigériennes ont remis Saadi Kadhafi au gouvernement libyen. Le fils de l'ancien "Guide" Mouammar Kadhafi vivait depuis fin 2011 dans une villa de Niamey.

L’exil nigérien de Saadi Kadhafi s’est achevé mercredi 5 mars. Le fils de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été remis au gouvernement libyen. "Il est arrivé en Libye et est aux mains de la police judiciaire", a indiqué un communiqué des autorités libyennes qui se sont engagées à le traiter "conformément aux normes internationales sur le traitement des prisonniers".

>> Lire aussi : un ermite nommé Saadi Kadhafi

Sur sa page Facebook, la Brigade des révolutionnaires de Tripoli (ex-rebelles) a publié cinq photos du fils Kadhafi le montrant alors qu’un homme lui rase la tête et la barbe à l’aide d’un rasoir électrique. Il est agenouillé en tenue bleue sur un matelas à même le sol entouré de plusieurs hommes.

Saadi Kadhafi, 39 ans, s’était réfugié en septembre 2011 au Niger, peu avant la chute du régime de son père, le 20 octobre 2011. Niamey, qui lui a accordé l’asile, refusait de l’extrader malgré les demandes répétées des nouvelles autorités libyennes.

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, avait annoncé en novembre 2012 que son pays avait accordé l’asile à Saadi Kadhafi pour des "raisons humanitaires".

Tripoli l’accuse de "s’être emparé de biens par la force et l’intimidation quand il dirigeait la Fédération libyenne de football". Interpol avait émis une "notice rouge" pour demander à ses 188 pays membres son arrestation.

>> Lire aussi : Sans "Guide" ni boussole, que deviennent les Kadhafistes ?

(Avec AFP)