Fermer

Côte d’Ivoire : que sait-on des mystérieuses photos de Charles Blé Goudé ?

Photo non datée de Charles Blé Goudé. © D.R.

Plusieurs images de Charles Blé Goudé, l'ex-leader de Jeunesses patriotes, et de Jean-Yves Dipobieu, l'ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), ont été publiées dimanche sur Facebook. Si l'authenticité des clichés n'est pas sujette à caution, la date et le lieu restent inconnus.

Elles ont fait la une de la majorité des quotidiens ivoiriens lundi 10 mars. Plusieurs images de Charles Blé Goudé, l’ex-leader de Jeunesses patriotes, et de Jean-Yves Dipobieu, l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), ont été publiées dimanche sur Facebook.

Trois clichés à la mise en scène bien huilée qui montrent les deux hommes, détenus dans un lieu tenu secret depuis début 2013, dans deux cellules sommaires aux murs kaki et blancs. Blé Goudé est torse nu, sa barbe est dense. Sur l’une des photos, on le voit allongé, presque à même le sol. Sur l’autre, il se tient debout, adossé à la porte de sa cellule, une bible dans la main gauche.

Les photos ont été publiées dimanche sur le compte facebook du journaliste ivoirien Philippe Kouhon, qui affirme les avoir reçues le 7 mars.

 

 

>> Lire aussi : Sondage, Charles Blé Goudé doit-il être transféré à la CPI ?

Si l’authenticité des clichés n’est pas sujette à caution, la date et le lieu restent inconnus. Plusieurs sources assurent cependant reconnaître une cellule de la DST (Direction de la surveillance du territoire), où Blé Goudé a été détenu juste après son arrestation au Ghana. Depuis, l’ancien général de la rue est emprisonné dans un lieu tenu secret. Ses avocats, qui ignorent eux aussi son lieu de détention, ne l’ont pas vu depuis août 2013, lors d’une audition dans le bureau du juge d’instruction à Abidjan. Selon la version officielle, Blé Goudé est en résidence surveillée.

"Pourquoi les dévoiler aujourd’hui ?"

Quand ces photos ont-elles été prises ? Sur ce point, le mystère reste entier. Selon une source diplomatique, elles datent des premières semaines de la détention de Charles Blé Goudé, ce qui expliquerait qu’il se trouve dans les locaux de la DST.

Un proche de l’intéressé assure lui que les clichés ont été pris il y a environ 1 mois par un employé de la DST. Ce dernier l’aurait transmis à un membre du Cojep (Congrès panafricain des Jeunes patriotes, dont Blé Goudé est président), avant qu’ils n’atterrissent dans les mains de Philippe Kouhon. Me Claude N’Dri, l’un de ses avocats ivoiriens, explique, lui, n’avoir "aucune idée des conditions dans lesquels ces photos ont été prises".

"Que ces photos aient été prises hier ou il y a un an, une question se pose : pourquoi les dévoiler aujourd’hui ?", s’interroge une source diplomatique.

Inculpé par la justice ivoirienne pour "crimes de guerre", Charles Blé Goudé est poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) en tant que co-auteur indirect de meurtres, de viols et autres formes de violences sexuelles, d’actes de persécution et autres actes inhumains, ayant été commis durant la crise postélectorale.

La CPI, qui réclame son transfert à la Haye, a rejeté le 3 mars le sursis de trois mois réclamé par l’État ivoirien pour examiner le cas de l’ancien leader des jeunes patriotes.

>> Lire aussi : Qui défend vraiment Charles Blé Goudé ?

_________________

Par Vincent DUHEM