Fermer

Côte d’Ivoire : le gouvernement publie ses photos de Charles Blé Goudé

Un des quatre clichés publiés sur le compte Facebook de Hamed Bagayoko, mercredi 12 mars. © DR

Mercredi, le gouvernement ivoirien a officiellement dénoncé la publication de photos mettant en cause les conditions de détention de Charles Blé Goudé et Jean-Yves Dibopieu, deux ex-leaders pro-Gbagbo. Le ministre de l'Intérieur a quant a lui diffusé de nouveaux clichés plus dignes et surtout présentés comme récents de l'ancien "général de la rue".

Trois jours après le début de la polémique, la réaction officielle du gouvernement ivoirien s’est faite en deux temps. Mercredi 12 mars, ce dernier a d’abord dénoncé, par l’intermédiaire de son porte-parole Bruno Koné, la publication sur les réseaux sociaux (depuis dimanche) puis dans la presse de photos "supposées de Charles Blé Goudé et Jean-Yves Dibopieu". L’ex-leader de Jeunesses patriotes pro-Gbagbo et l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) y apparaissaient dénudés dans ce qui ressemble à des cellules de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Des clichés non datés mais qui posent clairement la question de la dignité des conditions de détention des deux hommes.

"Ces images sont un montage grossier. C’est une mise en scène de quelqu’un dont on ne connaît pas les motivations", a réagi mercredi Bruno Koné, par ailleurs ministre ivoirien des Postes et des Technologies de l’information et de la communication. Les "personnes" photographiées – qu’il ne nomme pas – ne "résident" pas dans les lieux "supposés", poursuit-il. Le gouvernement réaffirme ainsi sa version : Blé Goudé comme Dibopieu sont "en résidence surveillées et sont correctement traités".

Charles Blé Goudé lisant un livre, photo publiée le 12 mars sur le compte Facebook de Hamed Bagayoko. © DR

Lieu de détention tenu secret

Puis, à l’appui de cette assertion, la télévision officielle a diffusé de nouvelles photos de Charles Blé Goudé, qui avaient été publiées sur la page Facebook de Hamed Bakayoko, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Elles représentent l’ancien leader de la jeunesse pro-Gbagbo de manière plus décente : rasé, habillé, souriant, dans une chambre équipée de télévision et de meubles et non plus allongé en caleçon à même le sol. Seul problème : la date des clichés ne peut être vérifiée. Selon des sources proches du ministère citées par l’agence APA, ces "vraies photos de Charles Blé Goudé ont été prises aujourd’hui (mercredi 12 mars 2014) dans sa résidence protégée".

Blé Goudé bénéficierait d’une télévision dans son lieu de détention. © DR

Une chose est sûre : Blé Goudé avait été détenu plusieurs semaines à la DST juste après son arrestation au Ghana, le 17 janvier 2013. Mais depuis, il est emprisonné dans un lieu tenu secret. Ses avocats, eux, ne l’ont pas vu depuis août 2013, lors d’une audition dans le bureau du juge d’instruction à Abidjan. La CPI, qui réclame son transfert à la Haye, a rejeté le 3 mars le sursis de trois mois réclamé par l’État ivoirien pour examiner le cas de l’ancien leader des jeunes patriotes.

Charles Blé Goudé avec le sourire… © DR