Sport

Tunisie – Aigles de Carthage : la piste Domenech définitivement écartée

Raymond Domenech était parvenu à un accord financier avec la FTF. © AFP

Annoncé un peu trop vite en Tunisie, le Français Raymond Domenech ne dirigera finalement pas la sélection nord-africaine. Explications.

Près de quatre ans après avoir quitté le banc de l’équipe de France, Raymond Domenech (62 ans) pensait effectuer son retour à la tête d’une sélection. Proche du Cameroun il y a un an, le technicien français était devenu la priorité de la Fédération tunisienne de football (FTF). Sa signature, officiellement pour un contrat de deux ans – avec une option pour aller jusqu’à la Coupe du monde 2018 – avait même été donnée pour acquise par de nombreux médias la semaine dernière.

Une question d’adjoint

Pourtant, l’ancien coach des Bleus (2004-2010) n’ira pas en Tunisie, alors que de nombreux détails étaient réglés. "D’un point de vue financier, les deux parties avaient trouvé un accord", explique Stéphane Canard, l’agent de Domenech. Mais les discussions ont achoppé sur la question de l’adjoint : l’entraîneur souhaitait débarquer à Tunis avec un collaborateur qu’il aurait lui-même choisi – "nous avions plusieurs pistes", explique Canard – alors que la FTF, voulait que soit nommé un Tunisien.

"Nous comprenons parfaitement la position de la FTF. Il y a d’excellents entraîneurs locaux, mais Raymond voulait travailler avec quelqu’un qu’il connaît. Sur ce point précis, les deux parties n’ont pas réussi à s’entendre, et les négociations ont définitivement été stoppées. Sans cela, Raymond aurait accepté."

Santini, Stielike ou une troisième voie ?

Wadi El Jery, le patron de la FTF que Jeune Afrique a contacté lundi soir, avait confié vouloir nommer un sélectionneur "en fin de semaine." Avec Domenech, deux autres noms figuraient sur la "short-list" : celui de son compatriote Jacques Santini (61 ans) lui-aussi ancien sélectionneur de la France (2002-2004), mais qui n’a plus entraîné depuis la saison 2005-2006 (Auxerre), et l’Allemand Uli Stielike (59 ans), libre depuis son départ d’Al Arabi Doha (Qatar)qui a notamment dirigé la sélection Espoirs de son pays (2003-2006) et la Côte d’Ivoire (2006-2008). La FTF souhaite que le nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage entre en fonctions le plus rapidement possible, afin de préparer les matches amicaux en Corée du Sud (le 26 mai) et en Belgique (le 7 juin).

Fermer

Je me connecte