Sport

Football : la Centrafrique va participer aux qualifications à la CAN 2015

Les Fauves de Centrafrique n'ont pas joué en compétition depuis septembre 2013. © DR

Malgré la situation sécuritaire dans le pays et les difficultés financières, la Centrafrique participera bien aux qualifications pour la CAN 2015, au mois de mai face à la Guinée-Bissau.

Le 17 ou le 18 mai prochain, la Centrafrique affrontera la Guinée-Bissau lors du deuxième tour qualificatif pour la CAN 2015 au Maroc (retour 30, 31 mai ou 1er juin à Bissau). Le gouvernement a débloqué les fonds nécessaires pour que la sélection, dont le dernier match remonte au 7 septembre dernier face à l’Éthiopie (1-2), puisse faire face à ses prochaines échéances.

La fédération souhaiterait que la rencontre face aux lusophones se déroule au stade Barthélémy-Boganda de Bangui, où la dernière apparition des Fauves remonte au 2 juin 2012 contre le Botswana (2-0). "Ce serait bien pour le peuple, mais je ne pense pas que cela soit réalisable d’organiser un match à Bangui dans moins de trois semaines. Il y a encore des violences et des armes circulent", explique Manassé Enza-Yamissi (Petrolul Ploiesti, Roumanie), le frère du capitaine.

À Brazzaville ou Yaoundé

"La CAF ne donnera sans doute pas son accord. Et je doute que notre adversaire accepte de venir à Bangui. Il faut peut-être plutôt penser à jouer à Brazzaville ou à Yaoundé", intervient Willy Kongo, le team manager. La Centrafrique, qui affrontera au troisième tour  (18-20 juillet et 1-3 août) le Burundi ou Botswana, avec la perspective de se mesurer à l’Égypte, au Sénégal et à la Tunisie lors de la phase de poules, pourrait, à condition que ses finances le permettent, engager prochainement un sélectionneur étranger.

Si Hervé Lougoundji – qui n’est plus payé depuis plusieurs mois – devrait encore assurer l’intérim contre la Guinée-Bissau, certains techniciens étrangers ont manifesté leur intérêt pour le poste, comme le Suisse Raoul Savoy (40 ans), membre du staff technique du FC Sion ; Luc Eymael (54 ans), entraîneur belge de Rayon Sports (Rwanda) ; ou encore le Franco-Camerounais Franck N’Dioro (48 ans).

Fermer

Je me connecte