Fermer

Esclavage : le 10 mai, pour ne pas oublier

Écrit par Séverine Kodjo-Grandvaux

François Hollande (d) et le président du Sénat Jean-Pierre Bel, le 10 mai 2013. © AFP

À l'occasion du 10-Mai, Journée officielle de commémoration de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions en France, retour sur un crime contre l'humanité qui a marqué à jamais l'Histoire du continent.

Depuis l’adoption en 2001 de la loi dite Taubira qui a reconnu la traite et l’esclavage comme crimes contre l’humanité, chaque année, le 10 mai, la France commémore l’abolition de ce crime odieux qui, ainsi que le rappelle Achille Mbembe dans son dernier essai Critique de la Raison nègre (La Découverte), fit de l’Africain un "nègre", cet "homme-marchandise, homme-métal, homme-monnaie". Un acte qui certes a marqué à jamais le continent mais qui a également profondément bouleversé les sociétés américaines et européennes en forgeant les mentalités et en distillant en leur sein le venin du racisme. La seule traite atlantique fit environ 13 millions de victimes. Cette histoire ne concerne pas seulement les Africains et les afro-descendants. Elle est l’Histoire de tous. Afin que plus personne ne puisse dire qu’il ne savait pas, retour sur une tragédie dont seule l’Humanité a le terrible secret.  

Livres

Films

Théâtre

Patrimoine

____________

Séverine Kodjo-Grandvaux

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici