Football : Zidane entraîneur de Bordeaux, la tentation du « oui » ?

L'ancien international Zinedine Zidane. © AFP

La possibilité de voir l’ancien international français d’origine algérienne Zinedine Zidane s’asseoir sur le banc des Girondins de Bordeaux la saison prochaine serait de plus en plus concrète. Même si quelques interrogations subsistent…

C’est un jeu classique que le milieu du football adore pratiquer. Il lance des rumeurs qu’il s’empresse de nier, pour mieux les utiliser par la suite. Depuis quelques semaines, le microcosme bruissait de l’intention des dirigeants bordelais de faire (re)venir en Gironde Zinedine Zidane (41 ans), ancien joueur du club entre 1992 et 1996. Lequel, droit dans ses bottes, avait assuré début mai dans L’Équipe "que les gens racontaient n’importe quoi." Pourtant, les faits sont là : les deux parties négocient, ce dont elles ne se cachent plus, et l’ancien milieu de terrain de l’Équipe de France a même posé ses conditions, exigeant cinq recrues. Faute de quoi il pourrait renoncer à l’hypothèse bordelaise.

>> Lire aussi : l’icône en partage

Zidane est-il prêt ?

Le champion du Monde (1998) et d’Europe (2000) s’est fait les dents pendant un an au Real Madrid dans le rôle d’adjoint. Zidane, qui ne décidera rien avant le 24 mai, date de la finale de la Ligue des champions contre l’Atletico Madrid à Lisbonne, semble impatient de devenir entraîneur numéro dans un club. "Je pense qu’il est prêt", témoigne Gernot Rohr, le sélectionneur franco-allemand du Niger, qui a dirigé Zizou à Bordeaux en 1996. "À l’époque, il était timide, mais à l’écoute. Il s’intéressait beaucoup à la tactique. Depuis, il s’est forgé une personnalité, il a enrichi son parcours. Je pense que sa venue à Bordeaux donnerait de l’énergie, de l’ambition. Il faudrait juste qu’il soit bien entouré", estime-t-il.

L’ancien international camerounais Patrick Mboma, souhaite quant à lui voir Zidane débarquer çà Bordeaux, mais selon lui,  "il veut des garanties, car il prendrait plus de risques à entraîner Bordeaux qu’à rester un an de plus l’adjoint de Carlo Ancelotti au Real Madrid".

Bordeaux, trop petit pour lui ?

Zidane, qui a assuré l’avenir financier de sa famille pour des générations entières, ne fera pas de sa venue en Gironde une affaire d’argent. Et Christophe Dugarry, son ex-coéquipier en Aquitaine et en Équipe de France, répète depuis plusieurs jours qu’il imagine mal son ami venir dans un club qui ne déborde pas vraiment d’ambition depuis plusieurs années. Et qu’il l’imagine plutôt faire ses grands débuts d’entraîneur avec une équipe d’un autre standing.
"Y-a-t-il actuellement de la place pour Zidane dans un grand club ? Il faut d’abord qu’il fasse ses preuves. Avoir été un grand joueur n’est pas une garantie pour devenir un grand entraîneur.", reprend Mboma. Diego Maradona, Johan Neeskens ou Lothar Matthaüs ne diront pas le contraire…

>> Lire aussi : Enzo Zidane choisit de jouer pour l’équipe de France