Le pape appelle à prier pour tous les otages dont les religieuses du Kenya

Par AFP

©

Le pape Benoît XVI a appelé à prier pour tous les otages à travers le monde et en particulier pour les deux religieuses italiennes enlevées le 10 novembre dans le nord du Kenya.

Après la prière de l’angelus place Saint-Pierre pour la saint Etienne, lendemain de Noël férié en Italie et au Vatican, le chef de l’Eglise catholique a rappelé le sort des deux religieuses, Maria Teresa Olivero et Caterina Giraudo, "et des nombreux otages retenus dans d’autres parties du monde".

Il a évoqué les personnes retenues "pour des motifs politiques ou d’autres raisons en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Afrique".

Concernant les deux religieuses "enlevées avec un groupe de leurs collaborateurs locaux du village de El Waq", le souverain pontife a souhaité "qu’elles ressentent la solidarité du pape et de toute l’Eglise".

"Que le Seigneur touche le coeur des ravisseurs et fasse qu’elles soient libérées au plus vite pour qu’elles puissent reprendre leur service désintéressé auprès des plus pauvres", a-t-il dit.

Les deux religieuses catholiques ont été enlevées le 10 novembre dans le nord du Kenya, près de la frontière avec la Somalie. Cet enlèvement a été attribué à des malfaiteurs somaliens. Le pape avait déjà exprimé sa préoccupation pour leur sort le 27 novembre.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici