Plus de 40% des femmes enceintes séropositives

Par AFP

©

Plus de 40% des femmes enceintes au Swaziland étaient touchées par le VIH l'an dernier au Swaziland, selon les dernières données rendues publiques par les autorités locales.

La fréquence du Virus de l’immunodéficience humaine chez celles-ci était de 42. 6% en 2004, puis elle avait diminué à 39. 2% en 2006 pour augmenter de nouveau en 2008 à 42. 2%, selon ce rapport.

"Les chiffres ont augmenté de manière alarmante, sans que nous en connaissions la raison puisque nous avons employé tous les moyens pour combattre la propagation de l’épidémie", a déclaré à la radio publique le ministre de la Santé, Benedict Xaba.

Il est fait état dans cette étude menée en pré-natalité tous les deux ans d’une augmentation de ce taux depuis 1992, alors établi à 3. 9%.

Selon M. Xaba, le taux d’infection semble se stabiliser chez les adolescentes enceintes.

"En revanche, il s’accroît de manière continue chez les 25-39 ans, ce qui est inquiétant car il s’agit d’une tranche d’âge fertile", a-t-il ajouté.

Les associations de lutte contre le sida reprochent au gouvernement sa politique inadéquate de distribution de médicaments dans le pays, où près de 40% de la population est touchée par la maladie.

Le roi du Swaziland, King Mswati III, qui exerce un pouvoir absolu dans le petit royaume enclavé entre l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Mozambique, en y menant une vie luxueuse malgré la pauvreté de ses concitoyens.

En août 2008, pour la première fois, un groupe de femmes séropositives avait protesté contre l’organisation de fêtes dans des boutiques étrangères par huit de ses 13 épouses qui célébraient alors les 40 ans du souverain.