Cargill sur le point de racheter les activités cacao de ADM

Par Jeune Afrique

Présent en Côte d'Ivoire depuis 1997, le groupe Cargill y emploie 470 salariés. © Cargill

Cargill, l'un des plus importants négociants de cacao au monde, est en phase de finalisation du rachat des activités cacao du groupe agroalimentaire Archer Daniels Midland. La transaction pourrait donner naissance au numéro 2 mondial du secteur.

Le groupe agro-industriel américain Cargill finalise le rachat de la division cacao de Archer Daniels Midland (ADM), le troisième grand acteur mondial du secteur. Selon l’agence Reuters qui rapporte l’information, le montant de la transaction pourrait atteindre deux milliards de dollars. En rachetant les activités cacao de ADM, notamment ses usines de transformation aux États-Unis, en Côte d’ivoire, au Ghana et à Singapour, Cargill entend rivaliser avec le groupe suisse Barry Callebaut, premier fournisseur de poudre de cacao au monde et leader mondial dans le chocolat.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : inquiétudes autour de la récolte de cacao
Cacao : Barry Callebaut se renforce, ADM s’en va
Dossier agro-industrie : comment l’Afrique peut devenir le grenier de la planète

Concurrence

Cette opération confirme la consolidation croissante des filières cacao et chocolat au niveau mondial. En effet, elle intervient après l’acquisition, en juillet 2013, de la division « ingrédients de cacao » du singapourien Petra Foods par Barry Callebaut, pour 860 millions de dollars. À terme, Cargill et Barry Callebaut détiendront plus de 50% de la capacité mondiale de transformation du Cacao. ADM, Cargill et Barry Callebaut représentent déjà 40% des capacités de broyage de fèves de cacao au monde et dominent les exportations des principaux pays producteurs.

En Côte d’Ivoire et au Ghana, deux des principaux producteurs de cacao au monde, les deux sociétés possèdent la plupart des usines de transformation, selon les données d’un rapport des Nations unies sur l’industrie du cacao de 2008, reprises par Reuters. La domination de Cargill et Callebaut pourrait contraindre les autres entreprises du secteur à fusionner.

Pour ADM, la cession de la division cacao devrait confirmer sa réorientation vers le secteur des céréales comme le signale son offre de rachat de l’australien GrainCorp pour 2,8 milliards de dollars.