Fermer

L’ONU soupçonne l’existence des « crimes de guerre »

Par AFP

Les Nations Unies déplorent les violations des droits de l'homme commises en Somalie. Des violations qui, selon elle, peuvent être "considérées comme des crimes de guerre".

De graves violations des droits de l’homme sont commises en Somalie et "peuvent être considérées comme des crimes de guerre", a dénoncé vendredi la Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Navi Pillay.

"Il est clair que des graves violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international –pouvant être considérées comme des crimes de guerre– sont commises en Somalie, alors que les combats continuent de ravager la capitale Mogadiscio et que la situation dans le centre de la Somalie reste extrêmement précaire", a déclaré Mme Pillay dans un communiqué.

"Les civils – notamment les femmes et les enfants – sont les victimes principales de la violence", a-t-elle déploré.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici