Fermer

Il n’y aura pas d’élection anticipée affirme Wade

Par AFP

Le Président a été très critiqué à propos d'un don financier à un représentant du FMI © AFP

Le président sénégalais oppose une fin de non-recevoir aux opposants qui réclament des élections anticipées. Il annonce la formation d'une alliance politique en vue de l'élection de 2012, qui devrait être formalisée samedi.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a écarté l’organisation d’une élection présidentielle anticipée mais annoncé la création d’une "alliance politique" pour le soutenir en vue du scrutin présidentiel de 2012, a rapporté mardi l’agence de presse sénégalaise (APS, publique).

"Pourquoi voulez-vous qu’on fasse des élections? C’est l’opposition qui rêve. Le gouvernement n’est pas chancelant. Pourquoi vouloir organiser des élections? Nous allons créer une alliance politique", a-t-il dit mardi soir à quelques journalistes locaux.

"Nous avons jusqu’en 2012"

Le chef de l’Etat, 83 ans, au pouvoir depuis 2000, s’exprimait au terme d’une réunion avec plusieurs responsables de partis qui soutiennent sa candidature pour la prochaine élection prévue en 2012.

"La loi me donne (l’autorisation) d’organiser des élections dans les 45, 60 prochains jours qui viennent. (Mais) nous en avons jusqu’en 2012", a-t-il ajouté.

Il était entouré de plusieurs responsables de son mouvement, le Parti démocratique sénégalais (PDS), dont Aminata Tall, Iba Der Thiam et Habib Sy. Plusieurs chefs de petits partis soutenant sa candidature pour la prochaine présidentielle étaient également à ses côtés, selon l’APS.

"Samedi, nous allons nous retrouver pour la formalisation définitive de cette alliance. Nous allons en donner le nom. C’est pour consolider notre victoire et préparer les prochains combats politiques", a poursuivi le chef de l’Etat.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici