Taoufik Ben Brick condamné à six mois de prison

Par AFP

Le journaliste tunisien est incarcéré depuis fin octobre © AFP

Le journaliste tunisien Taoufik Ben Brick a été condamné à six mois de prison ferme pour violences contre la femme d'affaire Rym Nasraoui. Il accuse la "police politique" d'avoir monté cette affaire contre lui.

Le journaliste tunisien Taoufik Ben Brick a été condamné jeudi à six mois de prison ferme à l’issue d’un procès pour violences contre une femme, a annoncé à l’AFP son avocat Mokhtar Trifi.

Ce verdict, consigné jeudi aux greffes, a été rendu par le tribunal de première instance de Tunis devant lequel le journaliste avait comparu le 19 novembre.

Je suis "victime d’un traquenard"

Ecroué le 29 octobre, Taoufik Ben Brick, 49 ans, a été jugé pour "faits de violence, outrage public aux bonnes moeurs et dégradation volontaire des biens d’autrui" sur la base d’une plainte déposée contre lui par Rym Nasraoui, une femme d’affaires tunisienne de 28 ans.

Durant son procès, il a affirmé être "victime d’un traquenard" posé, selon lui, par la police politique en raison de ses écrits contre le régime du président Zine El Abidine Ben Ali.

"Je suis la victime et non l’accusé dans cette affaire entièrement montée par la police politique", avait-t-il répondu au juge qui l’interrogeait sur les charges retenues à son encontre.

Ses avocats et des organisations de défense de la presse et des droits de l’Homme ont demandé sa libération, estimant que le journaliste était inquiété pour ses récents écrits hostiles au régime dans la presse française.