Fermer

La Mauritanie « fait tout » pour libérer les trois Espagnols kidnappés

Par AFP

Les trois Espagnols ont été enlevés par des hommes armés dans le nord-ouest de la Mauritanie ©

Un membre du gouvernement espagnol, reçu mardi soir par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a déclaré que Nouakchott faisait "tout son possible" pour aboutir à la libération des trois Espagnols enlevés dimanche en Mauritanie, rapporte mercredi un média officiel.

"On peut dire qu’il (le gouvernement mauritanien) fait tout son possible" pour libérer les otages, a déclaré à l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle) le secrétaire d’Etat espagnol chargé de l’Environnement, Josep Puxeu, à sa sortie d’audience au palais présidentiel à Nouakchott.

M. Puxeu a salué "le rôle que joue le gouvernement mauritanien qui a fait un grand effort dans les deux jours passés pour trouver" une heureuse issue. Il a exprimé sa conviction que "cela va être est possible", selon l’AMI.

Par ailleurs, divers médias citent mercredi une source sécuritaire unique de haut niveau de Mauritanie, selon laquelle les trois otages avaient été transférés depuis mardi dans le nord du Mali par leurs ravisseurs, mais l’AFP n’a pu obtenir aucune confirmation de source officielle.

La source sécuritaire mauritanienne a présenté les ravisseurs comme des "mercenaires" d’autres pays africains qui auraient agi pour le compte de la branche maghrébine d’Al-Qaïda.

Les trois humanitaires espagnols, deux hommes et une femme, de l’association Barcelona Accio Solidaria, ont été enlevés dimanche par des hommes armés dans le nord-ouest de la Mauritanie alors qu’ils circulaient sur la route Nouadhibou-Nouakchott, au sein d’un convoi de véhicules acheminant de l’aide humanitaire depuis Barcelone.

Ils faisaient route avec la "Caravana Solidaria" (caravane solidaire) qui achemine chaque année vers l’Afrique de l’Ouest le matériel d’ONG catalanes.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici