Fermer

Compaoré : « Dadis est dans un état difficile mais pas désespéré »

Par AFP

Moussa Dadis Camara est hospitalisé depuis vendredi à Rabat ©

Le chef de la junte guinéenne, Moussa Dadis , blessé par balles jeudi par son aide de camp et évacué au Maroc, se trouve vendredi dans un état "difficile mais pas désespéré", a déclaré le médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré.

"Actuellement, nous sommes bien sûr "accrochés" à l’évolution de la santé du président Dadis pour mieux organiser l’avenir" de la Guinée, a déclaré à Ouagadougou vendredi après-midi à la presse Blaise Compaoré.

"Ce que nous avons eu comme information il y a de cela une heure par son médecin personnel, c’est que Dadis est dans une situation qui est difficile certes mais qui n’est pas désespérée", a-t-il ajouté.

"Je crois qu’il va subir probablement une opération parce qu’il a reçu effectivement des balles et cela nécessite des opérations", a ajouté le chef de l’Etat burkinabè.

A la question de savoir si le capitaine Camara était conscient, il a répondu par l’affirmative.

Moussa Dadis Camara est hospitalisé depuis vendredi à Rabat. En son absence, l’intérim serait assuré par Claude Pivi, ministre chargé de la Sécurité présidentielle.

Le capitaine Camara, chef de la junte arrivé au pouvoir en Guinée le 23 décembre 2008 après la mort du président Lansana Conté, a survécu jeudi à une tentative de meurtre de son aide de camp le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité, dit Toumba

Selon Blaise Compaoré, "la situation [en Guinée] semble calme, il n’y a pas eu de déstabilisation suite à cet attentat. Les dirigeants actuels s’organisent au mieux pour maintenir la stabilité. Je n’ai pas eu d’inquiétude en ce moment sur la situation".

Toujours est-il qu’un millier de Français auraient déjà quitté la Guinée sur conseil des autorités françaises, inquiètes pour leurs ressortissants.

(Jeune Afrique.com avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici