Décès de Marcel Kafando, seul inculpé dans l’affaire Zongo

Par AFP

Marcel Kafando était un ancien chef de la sécurité du président burkinabè Blaise Compaoré ©

Un ancien chef de la sécurité du président burkinabè Blaise Compaoré, l'adjudant Marcel Kafando qui avait été le seul inculpé dans l'assassinat du journaliste burkinabè Norbert Zongo, est décédé mercredi à Ouagadougou, ont annoncé jeudi les médias burkinabè.

L’adjudant Marcel Kafando est "décédé hier (mercredi) des suites d’une longue maladie" à Ouagadougou, a annoncé jeudi la radio d’Etat.

Selon le quotidien d’Etat Sidwaya, le décès de l’ancien chef de la garde de sécurité rapprochée du président Compaoré est survenu dans une clinique privée de la capitale burkinabè.

Aucune précision n’a été apportée sur la cause du décès et aucune source à la présidence burkinabè ou dans la famille du défunt n’a pu être jointe jeudi.

L’adjudant Kafando avait été jugé avec d’autres militaires et condamné à 20 ans de prison en août 2000 par un tribunal militaire de Ouagadougou qui l’avait reconnu coupable d’avoir "séquestré et torturé à mort" David Ouédraogo, chauffeur du frère cadet du président Compaoré, François Compaoré.

Norbert Zongo, journaliste et directeur de publication de l’hedomadaire privé L’Indépendant a été tué le 13 décembre 1998 (à Sapouy, 100 km au sud de Ouagadougou) alors qu’il enquêtait sur la mort de David Ouédraogo.

"Assassinat" et "incendie volontaire"

Une Commission d’enquête indépendante (CEI) mise en place par le président Compaoré sous la pression de la rue avait désigné M. Kafando parmi "six suspects sérieux" impliqués dans la disparition du journaliste.

Seul inculpé en 2001 par un juge d’instruction pour "assassinat" et "incendie volontaire", l’adjudant Kafando a bénéficié en 2006 d’un non-lieu au motif que le seul témoin clé à charge, Jean Racine Yaméogo s’était rétracté. Une décision qui avait été confirmée en appel.

Des centaines de Burkinabè ont manifesté ce 13 décembre à Ouagadougou pour réclamer "la vérité" sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, il y a tout juste onze ans.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici