Fermer

Rabiatou Serah Diallo nommée présidente d’un Conseil national de transition

Par AFP

Rabiatou Sérah Diallo était en concurrence avec Jean-Marie Doré pour le poste de Premier ministre © AFP

Un "Conseil national de transition", organe législatif provisoire chargé de gérer la transition, a été créé lundi 8 février à Conakry. Sékouba Konaté a désigné la dirigeante syndicale Rabiatou Sérah Diallo, un temps préssentie au poste de vice-Premier ministre, pour le présider.

La dirigeante syndicale guinéenne Rabiatou Sérah Diallo a été nommée, lundi à Conakry, à la tête d’un organe consultatif chargé de gérer la transition jusqu’aux élections prévues dans six mois, le Conseil national de transition (CNT), selon un décret lu à la radio-télévision d’Etat.

"Rabiatou Serah Diallo, secrétaire générale de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée, est nommée présidente du Conseil national de transition", annonce le décret, signé par le nouveau dirigeant du pays, le général Sékouba Konaté.

Junte et opposition au CNT

Le CNT sera composé de "101 Guinéens issus de la société civile, des partis politiques, du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte), du conseil religieux et des personnes ressources", précise l’ordonnance de création de cet organe.

Il sera chargé de légiférer, l’Assemblée nationale ayant été dissoute en décembre 2008 lorsque les militaires putschistes avaient pris le pouvoir, après la mort du président Lansana Conté (1984-2008).

Rabiatou Sérah Diallo avait acquis une notoriété internationale en 2007 en devenant une figure de proue de la contestation du régime de Conté.

Le mois dernier, elle avait été proposée pour devenir vice-Premier ministre du pays. Mais le chef du gouvernement de transition, Jean-Marie Doré, issu de l’opposition, avait refusé d’être "encadré" par des vice-Premiers ministres.

Des tensions étaient apparues entre M. Doré et la coalition des Forces vives (partis, syndicats, société civile) dont il était auparavant le porte-parole.

La composition du nouveau gouvernement, qui fait l’objet de tractations depuis plusieurs semaines, devrait être annoncée dans les prochains jours.

Deux vice-présidents

Au CNT, Rabiatou Serah Diallo sera elle-même encadrée de deux vice-présidents: Mgr Albert David Guillaume Gomez, archevêque de l’église anglicane, et El Hadj Mamadou Saliou Sylla, ancien secrétaire général de la Ligue islamique nationale et ex-ambassadeur de la Guinée au Maroc.

La transition doit normalement mener la Guinée à sa première élection présidentielle libre depuis son indépendance en 1958.

Ces 25 dernières années, la Guinée a connu une longue mainmise des militaires sur le pouvoir, d’abord avec le général Lansana Conté (1984-2008) puis avec le capitaine Moussa Dadis Camara, propulsé il y a plus d’un an à la tête d’une junte.

Gravement blessé à la tête par son aide de camp lors d’une tentative d’assassinat le 3 décembre, le capitaine Dadis Camara reste actuellement "en convalescence" au Burkina Faso.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici