Fermer

Le clip qui a vexé Mugabe

Par AFP

Le président zimbabwéen Robert Mugabe est représenté comme une poupée en caoutchouc. © Capture d'écran

Le groupe musical sud-africain Freshlyground a été interdit de jouer au Zimbabwe pour avoir réalisé une video musicale se moquant du président Robert Mugabe, a rapporté dimanche un journal sud-africain.

Freshlyground, qui a accompagné la chanteuse colombienne Shakira pour l’hymne de la dernière Coupe du monde de football "Waka Waka", devait se produire le 1er octobre à Harare. Mais leur autorisation a été supprimée par les services zimbabwéens de l’immigration à cause de la vidéo intitulée "la frousse du changement" ("Chicken to change"), a rapporté le Sunday Times.

"Un responsable de l’immigration nous a informés par téléphone que si nous voulions savoir pourquoi nos permis de travail nous avaient été retirés, nous n’avions qu’à regarder la dernière vidéo de Freshlyground", a dit la porte-parole du groupe Sarah Barnett au journal.

Les musiciens s’y livrent à une satire montrant une poupée en caoutchouc représentant le président Mugabe qui croise les doigts en jurant d’observer les lois du pays qu’il dirige depuis plus de trente ans. La vidéo est qualifiée sur le site du groupe de "défi impertinent à son excellence le camarade Robert Gabriel Mugabe".

Voir la vidéo

Un haut responsable de l’immigration du Zimbabwe, Godfrey Kondo, interrogé par le Sunday Times, a dit ne pas être au courant de la mesure d’interdiction de permis de travail aux musiciens.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro