Fermer

Six femmes sur dix ont été récemment victimes de violences

Par AFP

Près d'un quart des femmes marocaines subissent des violences sexuelles dans leur vie. © AFP

Quelque 62,8 % des femmes au Maroc ont subi récemment "un acte de violence sous une forme ou une autre", dont la majorité en milieu urbain, et 23 % d'entre elles ont "subi un acte de violence sexuelle à un moment ou un autre de leur vie", selon une enquête officielle parue lundi.

« Sur 9 millions de femmes âgées de 18 à 64 ans, près de 6 millions ont subi un acte de violence […] durant les 12 mois ayant précédé l’enquête, qui s’est déroulée entre juin 2009 et janvier 2010. De toutes les formes de violence, « la plus fréquente et la plus répandue est la violence psychologique », précise cette enquête, qui a été réalisée par le Haut commissariat au plan marocain (HCP, officiel) sur un échantillon de 8 300 femmes.

La violence psychologique a été définie par le HCP comme un « acte qui consiste à dominer ou à isoler une femme, ainsi qu’à l’humilier ou la mettre mal à l’aise ». « Près de 48,4 % des femmes interrogées » sont victimes de la violence psychologique, ajoute le HCP. Celle-ci est présente notamment « dans le milieu conjugal » et « les jeunes femmes de 18 à 24 ans » en sont les principales victimes, avec 23 %.

Fréquence en ville

Concernant la violence sexuelle, l’enquête du HCP indique que « 23 % des femmes ont subi un acte de violence sexuelle à un moment ou un autre de leur vie ». « Ces victimes sont trois fois plus nombreuses en milieu urbain qu’en milieu rural », conclut l’enquête.

Un projet de loi définissant « avec beaucoup de précision toutes les formes de la violence conjugale », devait être déposé en 2010 au parlement marocain pour qu’il l’adopte, mais il ne l’a toujours pas été. Des mesures « préventives sont prévues par ce nouveau texte. Ainsi, la femme violentée sera immédiatement éloignée de son agresseur, sans attendre les résultats de l’enquête policière et judiciaire ».

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici