Fermer

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo en résidence surveillée à Odienné

Par AFP

Simone Gbagbo était jusque là retenue au Golf Hôtel d'Abidjan, le QG d'Alassane Ouattara. © AFP

Simone Gbagbo, épouse du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, retenue depuis le 11 avril au QG du chef de l'Etat Alassane Ouattara à Abidjan, a été placée en résidence surveillée à Odienné, dans le nord-ouest du pays.

Mis à jour le 24 avril à 10h00

Le ministre ivoirien de la Justice Jeannot Ahoussou Kouadio, a annoncé samedi 23 avril que Simone Gbagbo se trouvait depuis vendredi en résidence surveillée dans le nord-ouest de la Côte d’Ivoire.

"Mme Gbagbo est partie à Odienné, en résidence surveillée, hier (vendredi), très tôt le matin", a déclaré à l’AFP Jeannot Ahoussou Kouadio.

Mme Gbagbo, autant respectée pour son parcours dans l’opposition que crainte pour son rôle de "présidente" à poigne, a été souvent accusée d’être liée aux "escadrons de la mort" contre les partisans du camp adverse.

Elle avait été arrêtée avec son mari et une centaine d’autres personnes à la résidence présidentielle, après une offensive des forces du nouveau chef d’Etat Alassane Ouattara, appuyées par la force française Licorne et l’ONU.

L’ex-couple présidentiel a dans un premier temps été retenu au Golf Hôtel d’Abidjan, QG de M. Ouattara. Des enfants et des employés arrêtés le 11 avril avec les Gbagbo ont été libérés du Golf Hotel la semaine dernière.

M. Gbagbo a lui été transféré le 13 avril dans le nord du pays. Selon des sources concordantes, il se trouve dans une résidence présidentielle dans la grande ville de Korhogo, sous la garde des forces pro-Ouattara et de l’ONU.

 

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici